CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine AMORPHIS
Circle [ 2013 ]
CD Album (Durée : 46.22)
Style : Death Atmosphérique
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.nuclearblast.de/en/
Contact groupe : http://amorphis.net/ http://www.myspace.com/amorphis
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 05 mars 2013 - Chroniqueur : Chart
 

Depuis 1990, AMORPHIS nous a habitués à des sorties d’albums réellement intéressants. A peine remis de « The beginning Of Time » sorti en 2011, voilà que le combo finlandais est déjà de retour avec un nouvel opus “Circle”. Mais attention, contrairement à d’autres, AMORPHIS ne s’est pas reposé sur la lignée de ses albums récents, déjà très solides certes, tels que « Skyforger », 2009. Non, le groupe a repoussé ses limites pour nous livrer une nouvelle pièce remarquable, « Circle ».

La nouveauté majeure vient en grande partie de la production. C’est Peter TÄGTGREN (HYPOCRISY, PAIN) qui est responsable du son de cet album. Cependant, le groupe a changé quelques règles qui font que cet opus ne sonne pas comme un disque sorti directement des fameux Abyss Studios. Non, c’est en Finlande, au Studio Petrax que tout ceci a été enregistré. Et bien, le résultat est fort intéressant car on retrouve la touche finlandaise inhérente au groupe tandis que l’apport de TÄGTGREN est remarquable. De cette collaboration AMORPHIS a pu garder son identité tout en la renforçant par des aspects metal qui parfois lui faisaient défaut dans son identité sonore. Le résultat est encore une fois probant. Peter TÄGTGREN est incontestablement un génie dont les connaissances en matière musicale apportent aux groupes avec lesquels il travaille des atouts considérables. AMORPHIS bénéficie là d’un son parfait qu’il méritait depuis longtemps même s’il ne manquait déjà pas grand-chose par le passé.

« Circle » a de quoi être un peu déroutant si l’on considère la lignée dessinée par les précédents opus. « The Beginning of Time » laissait déjà pressentir quelque chose de différent mais cette fois, « Circle » marque une avancée nouvelle. Les claviers sont passés plus en retrait tandis que les guitares et la basse sont devenues beaucoup plus massives. Même la voix a pris de l’ampleur. « Shades Of Gray », le premier morceau de l’album fait preuve de toute la nouvelle puissance de cet album. Le changement de producteur a provoqué une sorte de renouvellement chez ce groupe. On sent par exemple dans le chant de Tomi de nouvelles choses telles qu’une sorte de chant black. Cette corde ajoutée à son arc apporte une dimension nouvelle au groupe qui voit son style d’un coup se rafraîchir et prendre une nouvelle ampleur. « Mission », le deuxième titre met en avant des mélodies simples dont seul AMORPHIS a le secret. Ce morceau pourrait devenir un nouveau classique du groupe. Une petite touche empreinte de tristesse embaume ce titre qui lui donne une certaine profondeur. Le groupe savait déjà faire ça et on l’appréciait aussi pour ça mais cette fois, c’est avec un peu plus metal et une batterie qui cogne plus fort qu’à l’accoutumée ainsi que des guitares plus massives. Voilà qui donne à l’ensemble une profondeur nouvelle et une puissance indéniable. « Mission » pourrait être un très bon morceau à présenter avec un clip vidéo. « Narrowpath » devient un peu plus épique avec l’apport de flûte. AMORPHIS évite de tomber dans le pagan et on le remercie pour ça car on sent qu’il s’agit plus d’une inspiration qu’autre chose. Cela lui évite en conséquence de sonner un peu comme tous les groupes de pagan. Les bons titres s’enchaînent encore et encore, « Hopeless Days », « Nightbird’s sond », « Into The Abyss ». On arrive sur « Enchanted By The Moon » qui possèdent plusieurs facettes, un peu à la manière d’un morceau progressif, mais en beaucoup plus sombre sans pour autant basculer dans la noirceur. L’énergie y est très forte, les riffs semblent implacables tandis que le clavier se fait minimaliste, apportant quelques touches toutes en profondeur. On se laisse embarquer dans ce titre remarquable en regrettant qu’il ne fût pas un peu plus long. On aurait pu imaginer un morceau atteignant les dix minutes sans aucun problème. L’album se conclut enfin sur « A New Day » qui semble fermer cet album comme un chapitre terminerait un livre. L’ambiance s’allège quelque peu pour laisser place à un peu plus de lumière.

AMORPHIS signe un album remarquable. Il est bon de sortir des sentiers battus pour tenter quelque chose de nouveau et le groupe a relevé un défi qui sans nul doute sera payant.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
AMORPHIS - Eclipse AMORPHIS - Silent Waters AMORPHIS - Skyforger AMORPHIS - Magic and mayhem-tales from the early AMORPHIS - The beginning of times AMORPHIS - Under The Red Cloud AMORPHIS - Under The Red Cloud Tour Edition Bonus - An Evening With Friends At Huvila AMORPHIS - Queen of Time

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR