CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KURSED
Miaow [ 2012 ]
CD Album (Durée : 40.40)
Style : Rock
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : https://www.facebook.com/pages/kursed/152666516961 https://soundcloud.com/kursed3
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 08 mars 2013 - Chroniqueur : Mary.Scary
 

Avec le nom KURSED, on s’attend à voir des gars à la longue chevelure ébène, regardant du sommet d’une colline l’envol des corbeaux au loin…Que nenni ! KURSED, c’est un quatuor de Montpellier, plein d’énergie et surtout de bonne humeur, substance qu’on retrouve dans leur nouvel opus intitulé « Miaow ».

Oui mais voilà, une bonne humeur n’est pas toujours contagieuse…
« Tsa Tsa Tsu » amorce « Miaow » avec des sonorités légèrement ska-rock et la voix de Hugo se dévoile assez vite ; tel une chatte sur un toit brûlant, le chanteur de KURSED a opté pour une attitude sexy qui ne parlera évidemment pas à tout le monde. Dès ce premier titre, on se doute que la musique sera relativement « populaire » et idéale pour passer à la radio ; d’ailleurs le groupe revendique ses passages sur Ouï FM et Le Mouv’.
D’un autre côté, « Pirate Song » vous fera hausser les sourcils de surprise et peut-être dodeliner de la tête ; ce titre est accessible et simple mais sympathique. Il est surtout l’occasion de révéler l’ombre du potentiel de la voix de Hugo.
Sur «Tarantino », on se doute que la tendance sera western mais elle n’est évidemment ni sanglante, ni déviante. La musique de KURSED reste et restera très sage.
Par contre, « Movie Star » est selon moi une belle prise de risque qui m’a agréablement surprise. Gardant ce contexte cowboyesque entendu précédemment, cette piste se rapproche plus de l’acoustique, avec en bonus de l’harmonica plus qu’apprécié. Et c’est durant ce titre que Hugo va révéler LE potentiel de sa voix, avec un timbre envoûtant que Chris Corner (I Am X, The Sneaker Pimps) pourrait bien envier! Chapeau bas pour cette prestation qui m’a tout bonnement donné des frissons.
Avec « I Feel You » KURSED retourne à la « normalité » et rejoue la carte de la prudence, ce que vient pourtant contredire un peu le titre qui suit, « Like a Fever » qui s’oriente, quant à lui, vers la pop-stoner avec une seconde partie de morceau bien meilleure que la précédente. Quel dommage qu’ils n’aient pas joué à fond cette carte, car « Modern Politician » ne la reprend qu’à moitié.
Le dernier tiers de l’album ne sort guère du chemin tracé par « Tsa Tsa Tsu », excepté peut-être « Rock & Roll Doll » et « Wall » qui laissent cependant un petit goût amer car on sent qu’ils auraient pu être meilleurs.

Et c’est justement ce petit goût qui persiste une fois le disque terminé. Si la musique est entraînante et séductrice mais surtout énergique, la voix ne suit malheureusement pas. De plus, le chanté est clairement trop français parfois. KURSED dit se situer «entre Black Keys et Arctic Monkeys avec les intentions de Johnny Cash» ; or, mes oreilles sont déçues de ne pas avoir vraiment perçu ces allusions…
Élu album de l’année en 2009 par Canal +, le groupe avait fait une apparition plus que remarquée sur la chaîne. Devant la vidéo, j’étais ébahie d’y découvrir un groupe de grunge prometteur, avec un chanteur qui aurait pu se faire passer pour un Kurt Cobain réincarné. A l’écoute de leur dernier album, je ne peux que me dire une nouvelle fois « c’est dommage ».
Cependant, ce nouvel opus a pour grand point positif d’être diversifié : on passe d’une ambiance rock à une plus celtique-pirate et on enchaîne sur du rock n’roll country. Les musiciens sont très bons mais il persiste cependant ce sentiment d’inachevé, d’appréhension quant à sortir des sentiers battus. Exploser vos barrières, que diable! Car « Miaow » évoque malheureusement plus le groupe de rock pour minettes…KURSED a certes son public mais il a aussi le potentiel pour l’agrandir. Un groupe à surveiller dans le futur !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
KURSED - Like A Coffee KURSED - Retromania

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR