CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DIAMOND DAWN
Overdrive [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 61.41 - Style : A.O.R
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.it/
Contact groupe : http://www.facebook.com/DiamondDawnOfficial http://www.myspace.com/diamonddawnswe
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 mars 2013 - Chroniqueur : g-rom
 

La Suède est surtout connue pour ses jolies filles, Zlatan Ibrahimovic mais aussi pour des combos comme IN FLAMES, DARK TRANQUILLITY, MARDUK ou..... EUROPE. DIAMOND DAWN, groupe qui nous intéresse aujourd’hui, fait indéniablement référence à ces derniers. La formation originaire de Göteborg, formée en 2011, composée de Olle Lindahl et de Jhonny Göransson aux guitares, de Alexander Strandell au chant, de Efraim Larsson à la batterie et de Niklas Arkbro aux claviers, avait créé un véritable buzz à la sortie en format digital du titre "Standing as one ". Le sextette publie son premier album intitulé « Overdrive » avec Tobias Lindell (EUROPE, HEAT) aux commandes, de quoi véritablement donner l’eau à la bouche.

Catalogué à juste titre "AOR", "Overdrive" est très mélodique, comme en témoigne le premier morceau "Into overdrive", très "radio friendly". Le reste du disque est du même acabit, hormis "California rush" et son côté progressif plus prononcé, ou "Turn it up" et "The hunter", marqué d’un sceau "rock".

Mais voilà, trop de mélodie tue la mélodie. La majorité des morceaux sont très mid-tempo, avec un chanteur très moyen au registre très peu étendu, des claviers omniprésents, au détriment d’une mise en retrait des guitares, bien trop effacées, surtout que le groupe possède deux guitaristes…

Aussi, dans le style, il faut faire preuve d’un bon savoir-faire mélodique afin de rester accrocheur ; malheureusement, DIAMOND DAWN en est dépourvu. Aucune composition n’est mémorable et aucun refrain n’est immédiatement mémorisable. Même si de temps à autres, le groupe essaie de durcir le propos, le tout reste très "mou du genou" et mollasson à souhait ; l’ennui, la lassitude et les bâillements sont légions tout au long de l’écoute intégrale de "Overdrive" le mal nommé, et qui est tout simplement interminable.

Hormis "Take me higher" et "California rush", pas grand-chose à ressortir de ce "Overdrive" aux allures de guimauve. Les claviers sont beaucoup trop présents, les guitares bien trop en retrait, un chanteur au registre limité et un manque de mélodicité font de "Overdrive", un premier disque plus que moyen ; préférez le dernier W.E.T qui est beaucoup plus attrayant. Avec DIAMOND DAWN, Frontier Records renouvelle l’exploit de la plantade royale de WINGELIUS.

Tout juste passable.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut