CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


OCTOBER FALLS
The plague of a coming age [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 50.49 - Style : Melodic dark metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.debemur-morti.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/octoberfalls
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 mars 2013 - Chroniqueur : Nebelgesang
 

Originellement formé par le seul M. Lehto en 2001, OCTOBER FALLS n’en est certes pas à son premier coup d’essai. Oscillant entre un folk ambient et un dark metal aux ambiances mystiques et pagan, le désormais trio nous revient en ce début d’année 2013 avec leur quatrième album. Et si « A collapse of fate » ne fut pour votre cher chroniqueur qu’une demi réussite, il faut tout de suite le souligner, « The plague of a coming age » est d’un tout autre acabit. Attention, c’est parti.

D’emblée, à la première écoute, une chose frappe l’audition et l’auditeur confirmés. Mélancolique, cette musique s’apprécie dans ses nuances et tensions. Dans ses harmonies sur le mode mineur, et son monde de mélodies sur des rythmiques bien plus low, bien plus down-tempo, rendant chaque titre plus dramatique que le précédent.

« The plague of a coming age » s’écoute, se comprend dans ses expressions évanescentes, dans son riffing épique dès l’intense « bloolines », avec une batterie martelée et des lignes vocales éraillées remarquables d’expressivité, auxquelles vient s’adjoindre la voix claire chatoyante de Tomi Joutsen, chanteur d’AMORPHIS, sur le morceau titre « The plague of a coming age », ainsi que sur « Boiling Heart of the North ».
Les mélodies et l’ensemble des lignes de guitare de Lehto, et de basse (merveilleusement interprétées par Sami Hinkka) ne sont pas en reste, avec des leads fins, travaillés jusqu’à la moelle et arborant régulièrement ses accents rappelant les premiers albums d’OPETH (en particulier « Snakes of the old world » dont l’introduction évoque certes le « Kveldssanger » d’Ulver, mais dont le développement pourrait être extrait des premiers travaux de la bande d’Akerfeldt), ainsi que ceux d’AGALLOCH, rien que ça.

Ce nouvel album est globalement une continuation de « A collapse of faith », reprenant des thèmes et développements similaires, mais avec une touche de maturité supplémentaire. Là où le précédant opus perdait malheureusement l’attention de l’auditeur, le nouveau venu parvient à se renouveler suffisamment pour conserver de l’intérêt tout au long de ses neuf compositions.
Armé d’une production équilibrée, et mettant en valeur la lourde tension portée par chaque instrument, le quatrième album d’OCTOBER FALLS est peut-être celui de la confirmation. Confirmation d’un immense potentiel que l’on espère voir davantage encore fructifier dans l’avenir, quand les nombreuses influences seront digérées et portées par une personnalité plus affirmée.

En définitive, « The plague of a coming age » approfondit l’œuvre commencée il y a dix ans désormais. À l’instar de « A collapse of faith », elle en constitue une version désormais mature, avec ses qualités propres, même si l’on regrettera sans doute les accents encore très (trop ?) présents des influences d’origine.
Quoiqu’il en soit, la musique d’OCTOBER FALLS possède de véritables atouts, un charme indiscutable et des qualités de composition qui ne manqueront pas de séduire les amateurs d’un dark metal léché, racé et souillé par la bile noire.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
OCTOBER FALLS - Streams Of The End OCTOBER FALLS - The womb of primordial nature OCTOBER FALLS - A Collapse Of Faith


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut