CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine IDOLS FOR DINNER
Tenant of a declining world [ 2012 ]
CD Album (Durée : 32.00)
Style : Deathcore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.m-o-music.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/idolsfordinner?filter=1 http://www.facebook.com/idolsfordinner/app_178091127385
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 avril 2013 - Chroniqueur : Goldatarte
 

Bienvenue dans la grande famille du metalcore. De ce côté vous avez le metalcore traditionnel, ici le metalcore de teenager (très à la mode ces derniers temps) et ici le deathcore : plus brutal, plus direct, plus efficace. Je dois bien avouer une préférence pour celui-là qui suinte un peu plus la sueur et la saleté. Permettez-moi donc de vous présenter le petit dernier arrivé parmi les 2,7 milliards d'autres groupes que compte le genre. IDOLS FOR DINNER nous vient de Paris avec leur tout premier album : "Tenant of a declining world". Le groupe est jeune (un an d'existence) et ce malgré le fait que le combo soit né sur le cadavre de CORPSE DIVISION. Tout est deathcore dans le lot : le nom sonne deathcore, le titre de l'album sonne deathcore, même l'artwork est deathcore ! Le suspense étant insoutenable je vais vous dévoiler la vérité : IDOLS FOR DINNER joue du deathcore. Ni plus ni moins.

Ici pas de chant clair. Du growl, du scream, du growl et encore du growl. C'est bon signe mais ça ne suffit pas : les scream sont très bien gérés à la BLACK DAHLIA MURDER mais, bien que Christofer fasse le boulot très correctement, les growls laissent un peu à désirer par un manque de profondeur. Musicalement c'est plutôt pas mal ficelé, pas d'erreur notable mais encore une fois un manque de maturité clair et net : ça blast quand il faut, ça break ou mosh part quand il faut, les soli tombent à point nommé mais... C'est trop conventionnel. Encore une fois le boulot est bien fait, "Scarlet" est un bon morceau mais IDOLS FOR DINNER manque cruellement de personnalité, de ce qui fait qu'un groupe sorte du lot : de créativité ! Les guitaristes ne sont pas en reste, la batterie joue habilement bien, la basse claque en arrière-fond, la production est large et lourde (qui a dit comme pour tous les albums du genre ?). Non, tout est là pour que ça fonctionne et les archi fans du genre vont adorer. On en revient toujours au même problème : le genre étant extrêmement à la mode ces derniers temps, le style s'auto-étouffe sous la masse des albums sans créativité qui ne gardent que les codes du style sans réinventer les règles. IDOLS FOR DINNER fait partie du lot. "Prosthetic Memories" sort à peu près son épingle du jeu, avec quelques rythmiques osées mais timides mais le reste est quand même particulièrement classique et sans surprises.

Le groupe a un bon potentiel mais ne l'exploite pas à 100%. C'est bien dommage, étant donné les moyens mis en œuvre pour cet album (rappelons que le groupe n'a qu'un an !), de ne pas avoir attendu un peu plus de maturité musicale. On a au final un CD qui pourrait ressembler à un ROSE FUNERAL moins sale, à un IMPENDING DOOM qui aurait perdu la rage, à un BLACK DAHLIA MURDER en panne d'inspiration. IDOLS FOR DINNER s'en sort néanmoins avec la mention "assez bien" pour la qualité du travail rendu après seulement un an de travail. La question est : cela valait-il la peine de sortir ce disque si prématurément ?





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR