CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FOETAL JUICE, BTK, ZOMBIFIED..
A Split worth than death [ 2013 ]
CD Album (Durée : 75.05)
Style : Death metal
Informations :Split : FOETAL JUICE, BASEMENT TORTURE KILLINGS, DECIMATION, ZOMBIFIED, NAILED
Interview :
Contact label : http://grindscene.co.uk/site/
Contact groupe :
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 06 avril 2013 - Chroniqueur : KiLa
 

Le death britannique n'est pas mort, et c'est ce que nous prouve aujourd'hui Grindscene Records, à travers la sortie d'un split de vingt-et-un titres, « A Split worse than death » avec cinq groupes à l'affiche. FOETAL JUICE, BASEMENT TORTURE KILLINGS, DECIMATION, ZOMBIFIED et NAILED nous offrent plus de 1h15 de son. Zou, on écoute !

Les hostilités sont lancées, et c'est FOETAL JUICE qui bénéficie de la première place dans la track list. Le groupe existe depuis 2005 est s'est octroyé la chance de jouer avec CEREBRAL BORE, par exemple. Certes, la comparaison n'est pas possible au niveau musical, mais les espoirs de bonnes découvertes sont là.
Entre l'introduction et le morceau pur et dur, on ne sait pas trop comment intégrer la première piste, « IntroJuce ». On comprendra vite que ce n'était qu'une mise en bouche, sur fond de samples et de préludes de riffs. S'enchaînent alors les titres « Colostomy Baguette » ou encore «Reel big fish». On est rentrés dans le vif du sujet, rythmiques très présentes et petit côté « dansant » qui n'est pas pour déplaire. Rien de très original mais le tout fonctionne bien. L'alternance ou la superposition des chants fait clairement son effet. « Revolt » est carrément un coup de cœur, n'ayons pas peur des mots. Un death carré et bien foutu, ni oldschool ni trop moderne. Chacun y trouvera son compte, je suppose. « Twisted fister » confirme cet état de fait, et c'est presque avec regret qu'on passe à la suite. C'en est fini pour FOETAL JUICE en ce qui concerne « A Split worse than death », mais ces morceaux donnent envie d'aller plus loin, et de se pencher sur la discographie du combo.

On enchaîne avec cinq titres de BASEMENT TORTURE KILLINGS. Dès « Tapestry of putrid Genitalia » on regrette une production moins efficace que pour FOETAL JUICE. La composition du titre semble plus chaotique et l'ensemble donne une impression plus noisy. Là encore, les riffs sont dansants, les chants sont davantage caverneux et malsains. On est dans un registre bien plus glauque. Les rythmes s'affolent et le morceau finit en apothéose. On enchaîne sur un « Dr Eugenes smile » qui bizarrement, me fera penser aux sons de VOMIT REMNANTS, malgré le fait que les Japonais évoluent(-aient ?) dans une brutalité plus évidente. Quelques soli de guitares viennent embellir le tout, la rage est bien présente. Mention spéciale pour le morceau « Broken Glass and an underpass » dont la composition, constituée en deux temps avec un joli break « samplé » au milieu du titre, a le don de surprendre et de nous donner un regain d'intérêt. BASEMENT TORTURE KILLINGS a pu jouer aux côtés de Deicide ou Malevolent Creation entre autres, et on comprend aisément pourquoi.

Troisième groupe, c'est cette fois au tour de DECIMATION de nous en mettre plein les tympans. Le groupe existe depuis 2006 et sortira un nouvel album dans le courant de l'année. Le son est meilleur que pour BASEMENT TORTURE KILLINGS et nous laisse davantage la possibilité d'apprécier (ou pas) la musique du quintette. Dans un registre plus banal, j'avoue accrocher un peu moins à ce groupe. « Honor Killing » est bien foutu mais disons le, peu original. Le chant est moins caverneux et là encore, c'est un hic pour moi. Mais cela n'est qu'une affaire de goût, la musique de DECIMATION pourrait être estampillée de « Trash/Death », plus accessible. « Revulsion » m'interpelle davantage. Surtout grâce aux soli de deuxième partie de titre. Je ne peux m'empêcher de penser à REVOCATION, mais contrairement à ces derniers, les Britanniques, quoi qu'excellents musiciens, n'arrivent pas réellement à s'approprier un son particulier. Dommage, tout de même, car les titres sont plutôt bons et, on ne peut pas leur retirer ça, nous font taper du pied, et remuer des cervicales !

Jusqu'à maintenant, il manquait à l'ensemble cette touche plus lourde, plus grasse, plus brute. ZOMBIFIED corrige cet état de fait et on a trois titres pour en profiter (un ou deux de plus n'auraient pas été de refus d'ailleurs !). On peut admirer dans leurs références des groupes tels que CANNIBAL CORPSE ou DEICIDE, et même si ZOMBIFIED ne les égale pas, il y a du sérieux potentiel là-dedans. « Of sadist and surgeon » est direct et sans détour, les riffs sont lourds et la batterie omniprésente. La magie opère. Et elle opère encore lors de « Circle of Parasites ». Voilà le genre de groupe qu'il me plairait de voir en live. En parlant de live, ZOMBIFIED a pu partager l'affiche avec des groupes tels que NAPALM DEATH, DECAPITATED, EXHUMED... Rien que ça. On a vraiment affaire à un combo qui n'a pas besoin de fioritures pour faire vivre ses compositions, et c'est clairement appréciable de découvrir un groupe tel que celui ci, à une époque où les mélanges des genres font légion, et où bon nombre de groupes feraient mieux de lâcher l'affaire plutôt que d'en rajouter encore et toujours. « Immolation race » bénéficie même de passages slamming, lourdes, lentes... Et ce solo, quelle claque !

On termine l'écoute de « A Split worse than death » par le groupe NAILED, que vous avez peut être eu l'occasion de voir au Neurotic DeathFest, au Montains of DeathFest ou encore, à l'Obscene Extreme. Les quatre titres présents sur le split sont en réalité des titres tirés de leur troisième et dernier album en date « The Spire Of Sins ». Un Brutal Death efficace et carré, rentre-dedans à souhait. C'est rapide, chaotique, bourrin. J'adore. Le groupe a tout de même treize ans d'existence et prouve au fil des titres une certaine maturité musicale, tant au niveau de sa technique que de la teneur de ses compositions. Une bien chouette façon de terminer un tel split, qui, il faut le dire, n'aura était en aucun cas décevant. « Devoid of Humanity » est une machine de guerre et saura réchauffer les plus fileux d'entre vous. La batterie y est essentielle, très présente et la rythmique est mise en avant à tous les niveaux. Idem pour « A Bane upon the eyes » ou encore « Neuro Linguistic Programming ».


Trêve de blabla, « A Split worse than Death » est une excellente galette, composée de cinq groupes de qualité. FOETAL JUICE, BASEMENT TORTURE KILLINGS, DECIMATION, ZOMBIFIED et NAILED officiant chacun dans des registres sensiblement différents, l'ennui ne pointe jamais le bout de son nez. Pour ma part, les découvertes sont de mise et voilà quelques groupes sur lesquels je vais davantage me pencher dans un futur très proche. Bref, je vous conseille vivement de jeter une oreille sur « A Split worse than death » !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top