last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine ROTTING CHRIST - Kata ton daimona eaytoy [ 2013 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (nc) | Black metal ethnique
Informations
INTERVIEW
Contact label http://e-shop.season-of-mist.com/en/bands/rotting-christ/1725
Contact groupe http://www.rotting-christ.com/ http://www.myspace.com/rottingchristabyss
IN YUMEN-XIBALBA Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 09 avril 2013
Chroniqueur : daills

Au fil des années, ROTTING CHRIST a su peaufiner son black metal emprunt d’éléments multiculturels, au point de devenir l’un des principaux ambassadeurs du metal grec avec SEPTIC FLESH.
La richesse des références culturelles présentes chez ROTTING CHRIST procure une empreinte particulière au groupe le rendant immédiatement reconnaissable. Véritable invitation au voyage, la musique du groupe vous prend instantanément aux tripes, sans aucune prise de tête.
Si vous avez su vous laisser embarquer par ‘Aelo’, alors vous ne serez ni surpris ni déçu par ‘Kata Ton Daimona Eaytoy’.
Les deux gargouilles qui ornent la pochette vous invitent à un voyage sombre et inquiétant. Fermez les yeux, écoutez et frissonnez ! Brrrr…

Dès les premières notes de ‘In Yumen-Xibalba’, on retrouve toutes les influences culturelles chères à ROTTING CHRIST : incantations, prières, voix inquiétantes et possédées… Pour illustrer son propos le groupe a su faire évoluer son black metal qui frise aujourd’hui la précision chirurgicale. Malgré une noirceur d’ensemble, certains passages restent mélodiques grâce au recours à des riffs ‘heavy’. Les rythmes sont souvent variés et l’on retrouve des accélérations frénétiques qui nous rappellent que, sans aucun doute, ROTTING CHRIST pratique un black metal rapide et inquiétant (‘Kata Ton Demona Eaftou’). Pour bien marquer les contrastes, le groupe sait aussi lorgner vers un death metal lourd et puissant (’10 666’).
Culturellement, c’est à un grand voyage dans le temps et l’espace que nous convie ROTTING CHRIST ; des civilisations antiques aux tribus amérindiennes en passant par des influences orientales ou des chants religieux, le groupe va chercher tout ce qu’il y a de plus sombre et de mystérieux dans l’histoire de l’homme mais toujours avec classe, sans jamais tomber dans la vulgarité ou la facilité. En effet, le mariage d’éléments traditionnels et ethniques (instruments, chants, cris, incantations, bruits, respirations…) avec le metal relève du grand art. Là où certains groupes se contentent de poser sur leur musique différents éléments, ROTTING CHRIST crée un tout cohérent et beau. Un tel art nécessite forcément une maîtrise technique parfaite. Musicalement, tout est en place et une réelle puissance se dégage de chaque morceau,puissance qui vous prend aux tripes.
Écoutez donc ce refrain de ‘Grandis Spiritus Diavolos’ ici martelé jusqu’à vous parasiter tout le cortex. Ou encore cette flûte de pan harmonisée à un puissant riff metal qui vous donne la sensation oppressante d’être prisonnier d’une tribu amérindienne (‘Kata Ton Demona Eaftou’).
Les influences sont ici tellement bien intégrées à la musique que tout est instinctif, primitif. Point besoin d’avoir de connaissances historiques pointues, on ressent les choses. C’est une musique primitive, tribale. A l’instar du morceau ‘Cine iubeste si lasa’, vous fermez les yeux et l’introduction au piano suivi d’un joli chant oriental vous fait défiler une bande film.
Beaucoup d’images vous traversent l’esprit à l’écoute de cet album. C’est à se demander si le groupe ne compose pas sa musique en ‘images’, comme la bande son d’un film.
Voyage dans le temps aussi puisque parfois les influences se font plus contemporaines (‘Rusalka’).
Pour finir de vous convaincre, même sur des morceaux à la structure plus ‘simple’ avec moins de références culturelles comme ‘Iwa Voodoo’, le groupe fait preuve d’une efficacité redoutable ; on tape du pied et on headbangue.

Bref, vous l’aurez compris, c’est à un chef-d’œuvre auquel nous avons affaire ici ; originalité, technique, émotions, rien à redire. Jetez-vous d’urgence sur cet album et venez nombreux soutenir le groupe en concert.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
ROTTING CHRIST - theogonia ROTTING CHRIST - Rituals ROTTING CHRIST - Their greatest spells ROTTING CHRIST - The heretics

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
UADA [Lyon - 69] > 19-06-2019
UADA [69] 19-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Ekaterina
Ekaterina (74)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours