CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KAUSE 4 KONFLIKT
No better friend no worse enemy [ 2013 ]
CD Album (Durée : 33.00)
Style : Offensive Warcore
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.kause4konflikt.com/ http://fr.myspace.com/kause4konflikt
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 27 avril 2013 - Chroniqueur : Goldatarte
 

C'est la guerre dans mes enceintes ! KAUSE 4 KONFLIKT, la formation parisienne comprenant des membres d'OTARGOS, SUPERTANKER, NO RETURN et PSORIASIS est en train de tout casser. Un super-groupe français qui est bien décidé à tabasser tout ce qui passe sous la caisse claire comme le prédestine son genre auto-proclamé d' Offensive Warcore. Comment définir l'envahisseur : un mélange de VADER, des grosses touches de Hardcore Groovy à la HATEBREED et quelques pointes de Brutal Black style "Panzer Division Marduk". Je dois bien avouer que pour un premier assaut ça claque : c'est le genre de CD qui te mitraille à coups de blast, te cisaille à coups de riffs groovy, t'écrase la tête dans la lourdeur des guitares. Ajoutons que si les cordes vocales de RKG pouvaient le faire elles serviraient à te pendre à un arbre. Ne l'oublie pas, auditeur attentif, KAUSE 4 KONFLIKT ne fait pas dans la dentelle : pas de quartier, pas d'armistice, commence à compter tes dents !

Une intro, "The Call" qui ne sera pas sans rappeler, pensez-en ce que vous voulez, certains riffs et sonorités de l'album éponyme de SLIPKNOT. Alors ouais ça remonte à loins mais c'est à peu près ça pour ce qui est de l'efficacité des guitares et des sonorités presque anti-mélodiques. "The Call" ne se résume pas à ça : on retrouve les choeurs typiques du Hardcore et le côté répétitif qui militarise le morceau (qui a pensé à THE CNK ?). Une très bonne intro qui pose bien le ton musical et esthétique de l'album qui suivra. Et ce qui suit c'est la guerre ! "Holes of Emptiness" claque tes deux joues à la fois, ça brutalise sévère, ça passe d'un genre à l'autre sans concession : un solo par-ci sur des rythmiques tantôt black, tantôt death, et toujours sous couvert du son typé hardcore. Pour parler son : la prod est impeccable. Enregistré et mixé au Drudenhaus Studio par Xort (Anorexia Nervosa). Je ne cesserai jamais de faire l'apologie de ce studio tant les productions sont personnelles et propres à chaque sortie contrairement à d'autres (comme le Hertz...). Bref le groupe est bien servi, ça s'entend, ça cartonne, ça te dégomme les tympans à coups de fouet de barbelé manié par des gants de soie (blancs les gants !). Avec tout cela on obtient une équation facile à résoudre :

une idée + des musiciens expérimentés + une prod' aux oignons = des morceaux qui "poutrent" !
Or, des morceaux qui poutrent ! = "Semper Fi"
des morceaux qui poutrent ! = "Red Mist"
des morceaux qui poutrent ! = "Holes of Emptiness"

Voilà, comme quoi les maths ça marche et ça sert (encore une fois, pensez en ce que vous voulez). Les gars de KAUSE 4 KONFLIKT l'ont bien compris et ça marche bien ! Maintenant passons à la critique : le mélange prend particulièrement bien mais, et c'est sans doute voulu, l'album ne respire pas. A aucun moment, jamais, rien. On me dira que "c'est la guerre !!! On respire pas à la guerre !!! Tu respires t'es mort !!!". Bien, faites la guerre tant que vous voulez, amusez-vous mais il n'empêche que les morceaux ne divergent pas fondamentalement, les respirations sont ultra-courtes et trop peu nombreuses ce qui fait que sur la longueur "No better friend, no worse enemy" a du mal à passer sans lasser. L'auditeur lambda prendra sa claque à l'ouverture mais se fatiguera rapidement de l'innovation. Qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit : "No better friend, no worse enemy" est mortel, léthal, génial mais il n'est certainement pas facile d'accès (ce n'est sans doute pas le but non plus) et aura tendance à lasser. KAUSE 4 KONFLIKT fait de bons morceaux mais l'objet qu'est le CD est dur à avaler en un bloc. Je me devais de prévenir le lecteur insouciant se jetant, affamé, sur cet album.

La guerre est finie, la guerre est gagnée, vive la guerre ! KAUSE 4 KONFLIKT m'a lessivé et a gagné le combat face à mes tympans d'acier. La jaquette avait raison : "Correct listening at maximum volume" ce qui se traduit pour les non bilingues par "Monte le son à fond et **** ta voisine du dessus !" (nous rappelons que l'écoute prolongée à fort volume peut entraîner des séquelles irréversibles : ne plaisantez pas avec la santé de vos oreilles). Je ne peux que recommander ce "No better friend, no worse enemy" à tout fan de metal extrême qui s'y retrouvera forcément. C'est un des nouveaux groupes à suivre de près et à ne surtout pas perdre de vue. Un coup de fusil dans le dos est si vite arrivé...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR