CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine 6:33 & ARNO STROBL
The stench from the swelling [ 2013 ]
CD Album (Durée : 50.28)
Style : Metal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.facebook.com/6h33official http://633arnostrobl.bandcamp.com/
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 mai 2013 - Chroniqueur : Reunee
 

Prenez d'un côté un groupe parisien totalement déjanté nommé 6h33 et de l'autre, une des principales influences de la formation, qui fut jadis le chanteur de Carnival In Coal , Arno Strobl. Vous mélangez bien le tout (avec un fouet électrique si possible) et vous obtenez "The Stench From The Swelling (A True Story)" la bombe atomique de ce milieu d'année 2013. Je vous en dis plus en dessous.

L'année dernière, 6h33 et Arno Strobl avaient mis en téléchargement libre un EP 3 titres, nommés "Giggles, Garlands & Gallows" qui avait déjà beaucoup fait parler de lui. Il faut que vous sachiez lecteur qu'à l'époque, je n'avais pas pris la peine de l'écouter. Bien mal m'en a pris, je me rattrape désormais sur cette nouvelle galette qui tient toute ses promesses.

Album à la production irréprochable, il fait aussi dans l'éclectisme proposant aussi bien des tubes (comme "Burn-It" dont le refrain reste (très) longtemps en tête) que des morceaux de 10 minutes et plus. On ressent les influences comme dans "(I Should Have Know) Her Name Was Boogie" du groupe Fantomas, voir même ambiance un brin sixties (ma grand-mère a bien aimé ce titre pour tout vous dire), celles de Devin Townsend dans "Giggles, Garlands & Gallows Part 1" et un mélange entre Faith No More et Dream Theater (oui oui) sur "The Stench From The Swelling" (avec mention spéciale pour cette fin de morceau magistrale).

On sent bien que ces énergumènes se sont éclatés à composer cet album, adoptant des sonorités assez exotiques, nous plongeant dans un théâtre de grands guignols ou encore au beau milieu d'un cirque sombre à la Burton. La musique passe du chant clair à un chant hurlé, les grandes envolées lyriques au clavier laissent place en un clin d'oeil à une musique plus jazzy, la basse se faisant (pour une fois bordel) entendre. J'ai été surprise d'entendre un chant très grave et groovy, limite semblable à celui d'Elvis Presley, sur le dernier morceau "Giggles, Garland & Gallows part 2". Ils ont même eu le culot de reprendre Starlight, à l'origine du groupe The Supermen Lovers. Ce morceau, de 2001, a tellement été diffusé qu'on en vomirait nos tripes aujourd'hui. Repris de façon jazzy et groovy, il s'inscrit à merveille dans une ligne directrice de l'album. C'était un pari à prendre, pari réussi donc.

Cet album m'a donc botté les fesses en beauté. Les 6h33 et Arno Strobl nous offre une musique géniale, déjantée, de qualité, et qui fait du bien aux cages à miel ces temps-ci. Je n'y vois aucun défaut, ce sera un 10/10 pour moi. Il ne vous reste plus qu'à vous précipiter dessus. Album en or massif, en lice pour être l'album de l'année.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR