CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EDENBRIDGE
The bonding [ 2013 ]
CD Album - Digipack (Durée : 59)
Style : Heavy Metal Symphonique
Informations :Disponible en édition Limitée digipack + Booklet, ainsi qu'en double LP coloré.
Interview :
Contact label : http://www.edenbridge.org/
Contact groupe : http://www.spv.de/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 06 juin 2013 - Chroniqueur : sarvgot
 

EDENBRIDGE est un groupe assez particulier dans le monde du Metal. Autant ce groupe saura attiser l’impatience et le plaisir de certains, autant pour les autres, le groupe sera, au mieux, un nom sans savoir plus précisément ce qu’il renferme. Du Metal sauce Heavy Symphonique ai-je envie de leur dire. Un groupe synonyme de qualité même, vous diront les amateurs du style. Depuis 2000 et l’explosion des groupes à voix féminine, les autrichiens évoluent dans l’ombre des NIGHTWISH, WITHIN TEMPTATION, EPICA et autres, faute d’avoir vraiment marqué le coup grâce à un album solide. SUNRISE IN EDEN, le premier album (2000) reste à ce jour, leur meilleur. Et THE BONDING, il arrive où alors ?

Parmi les 3 pré-cités, le groupe dont se rapproche le plus EDENBRIDGE serait NIGHTWISH. Parce que ces 2 groupes ont le même goût pour les musiques symphoniques, épiques et empreint d’un aspect scénographique qui les rapproche beaucoup des musiques de film. Il y a le fabuleux GHOST LOVE SCORE pour les finlandais, les Autrichiens ont un THE BONDING qui a du répondant. Quant au titre ALIGHT A NEW TOMORROW, il semble tout droit issu d’un album des Finlandais période Anette Olzon. D’ailleurs, personne n’avait fait le rapprochement entre les 2 voix d’Anette et de Sabine Edelsbacher (on dirait une marque de bière) ? Las, une comparaison trop poussée tournerait au désavantage des Autrichiens, la profondeur de leurs compositions étant en deçà de ce que propose NIGHTWISH. Le titre THE BONDING, qui clôt l’album, n’est ainsi qu’un enchainement de plans, d’ambiances sans réels liens entre eux et à la structure assez aléatoire dans le sens où l’on pourrait tout aussi bien intervertir quelques passages entre eux sans rien dénaturer. L’album parvient néanmoins à se hisser pas très loin d’un EPICA et surclasse aisément les derniers WITHIN TEMPTATION.

Et puisque le groupe fête ses quinze ans, notons qu’il a techniquement bien évolué. Si SUNRISE IN EDEN sonnait imparfait, la clarté de la production de THE BONDING permet de largement apprécier les différents instruments et, surtout, la présence d’un orchestre. La deuxième fois, sur un album du groupe. La prod’ se révèle relativement précise mais manque légèrement de cohérence, tout comme certains arrangements, ce qui ne tourne pas à l’avantage de ce fameux couple Metal / Orchestre que veut nous proposer EDENBRIDGE. On distinguera ces défauts, par exemple lors de l’écoute de THE INVISIBLE FORCE lorsque l’orchestre semble ne pas se marier naturellement aux autres instruments Metal. Et c’est malheureusement un constat trop récurrent sur l’album. Même le sympathique INTO A SEA OF SOULS en pâtit. Ballade intimiste au départ, qui devient progressivement puissante grâce à ses orchestrations, trop maladroitement intégrées à la partie électrique (basse, guitare) . Un bémol qui ne gâchera pas le plaisir des plus habitués, ni des fans. Heureusement me direz-vous, pour un groupe de Metal Symphonique …

Car si les Autrichiens n’évoluent pas (qui a dit plus ? ) il faut leur reconnaitre cette patte (de l’expert) caractéristique : des mélodies souvent bien amenées et des parties de guitares souvent supérieures aux autres groupes du genre. Premièrement parce que le guitariste (Lanvall) est l’unique compositeur du groupe (on est jamais si bien servit que par soi-même). Deuxièmement, parce que les soli sont légion dans un album d’EDENBRIDGE, alors qu’on les compte sur les doigts d’une seule main d’un habitant de Fukushima sur le dernier NIGHTWISH. Celui que l’on retiendra le plus sur THE BONDING est le solo du titre éponyme. Un titre fleuve de 15 minutes dont 2 allouées à un beau solo de 6 cordes. L’ambiance et l’émotion suscitée sont réelles et le talent de Lanvall explose. Il n’est pas en reste sur les parties plus rythmiques, quelques riffs (SHADOWS OF MY MEMORY, MYSTIC RIVER) malheureusement bien trop convenus et peu originaux.

Sabine Krombacher (là c’est bien une bière) porte littéralement sur ses épaules tout l’aspect mélodique de THE BONDING. Plus à l’aise, sur le même registre Heavy, qu’une Mme Olzon, sa voix se veut plus maitrisée qu’auparavant. Notamment sur le titre d’ouverture MYSTIC RIVER, titre aux orchestrations carrément pompées sur un Danny Elfman. Et puis sa voix sied bien à ce que le groupe aime proposé encore et toujours : les ballades. 4 ballades pour 9 titres sur THE BONDING, on frôle l’indigestion. Surtout qu’aucune ne surpassera LEUR ballade : FOREVER SHINE ON (SUNRISE IN EDEN, 2000). Mis à part INTO A SEA OF SOULS, les autres ne sont pas indispensables.

Que pensez de THE BONDING au final ? Bon cru ? Certes non, mais la volonté de se démarquer des autres groupes est louable et en passe de réussir, si le groupe parvient à sortir son ONCE à lui. THE BONDING en est encore loin mais EDENBRIDGE en a les atouts grâce aux 2 pilliers du groupe Alex Lanvall et Sabine Warsteiner. L’album est un peu trop marqué par l’orchestre, dont les interventions sont assez maladroitement intégrées à la musique du groupe lui-même. Dommageable, mais pas insurmontable. Les amateurs se laisseront envouter, les autres non.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
EDENBRIDGE - My Earth Dream

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top