CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FRAGMENT
Temporary enlightenment [ 2012 ]
CD Album - Digipack (Durée : 72.22)
Style : Doom atmospherique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.opn.fr
Contact groupe : https://www.facebook.com/fragment.official
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 12 juin 2013 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Fragment est un projet solo de Thierry Arnal (multi-instrumentiste lyonnais) et cela s'entend tout de suite. En écoutant le premier morceau de douze minutes « Cast out », je me suis demandé si ce disque n'était qu'une vaste blague, avec ses seuls trois accords lourds et tournants en boucle, son tempo plus que lent et ce chant lancinant et chagriné... Lorsque j'ai écouté la suite, je me suis rendu compte que c'était réellement la tendance du projet, une sorte de Doom ambient pétri d'influences flagrantes de Type O Negative et Godflesh... Alors surmontant mon angoisse naissante, je l'ai réécouté !!!

Faire un album de huit morceaux de metal atmosphérique excédant tous les 6 minutes, aidé de seulement quatre accords avec trois instruments, sans réel rythme de batterie, parfois juste une cymbale « ride » et une grosse caisse, c'est gonflé tout de même... On ne peut s'empêcher de comparer ces compositions à Type O Negative, tant la lourdeur musicale et la façon de chanter, en moins grave et moins virile que notre regretté Peter Steele, rappellent ce groupe, certes en beaucoup moins mélodieux...

Car c'est là que ça pêche... aucune mélodie ne ressort, les accords sont plaqués sur chaque premier temps, la basse suit tranquille, la batterie joue à la ronde et le chant, qui n'est pas désagréable, bien au contraire, semble sortir des bribes de poèmes douloureux, monocordes, sans âme...

Alors de temps en temps, un très léger arpège sur « Just for a day », une discrète mélodie de clavier sur « Cold Monsters » et quelques saccades de guitare saturée, mais rien n'accroche vraiment, on se laisse bercer par ce lit d'accords sans fin, en espérant que ce flottement aboutira à une sorte d'apothéose... mais rien ne vient troubler ce calme ambiant, à part peut-être le dernier morceau, sortant la tête de l'eau, « Hide », où l'on entrevoit un soupçon de mélodie et de nuance.... si peu...

Je reconnais que la démarche est originale et ne laisse pas indifférente, mais trop de platitude et de longueur tuent l'inspiration initiale, la musique n'est pas assez variée, néanmoins la production est forte et carrée et la pochette est très bien conçue... Une bonne musique pour écrire ou lire..
Pour le prochain album, par pitié, sieur Thierry, plus de notes et plus de dynamisme !!! Plus de vie dans vos oeuvres !!!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
FRAGMENT - Home

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top