CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PYTHIA
The serpent's curse [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Digipack - Durée : 49.51 - Style : Epic heavy metal
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.pythiamusic.com/ https://myspace.com/pythiamusic
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 12 juin 2013 - Chroniqueur : Maulny77
 

...And justice for all...

Non je ne vais pas vous parler des four horsemen, mais de Pythia une formation britannique. Bien que le groupe ait partagé l'affiche de formations ou festivals prestigieux : Scorpions, Arch Enemy, Tarja, Female Metal Voice, Pythia arrive avec son deuxième album sous le bras mais reste encore à ce jour un groupe méconnu. Le groupe, originaire de Londres, a vu le jour en 2009 et il est constitué de Emily Alice Ovenden (chant), Marc Dyos (batterie), Ross White (guitare), Mark Harrington (basse), Oz Wright (guitare) et Marcus Matusiak (claviers). Son domaine de prédilection est le power metal gothic à chant féminin. "The Serpent's Curse" succède à "Beneath The Veiled Embrace" premier essai sorti en 2009.

Les 6 premières minutes de l'album, "Cry For Our Nation", annonce la direction que le groupe va suivre durant les 10 compositions. Il faut préciser que le début de ce titre, nous conduit vers une fausse route en clonant les galettes actuelles avec la fameuse intro inutile. Celle-ci n'est qu'une mise en bouche avant l'arrivée de la cavalerie. En accord avec le coté "manowaresque" du groupe. Les compositions se veulent donc denses, intenses et épiques accompagnées de passages folk tendances musiques traditionnelles. Le groupe alterne les morceaux rapides et compactes "Kissing The Knife", "Dark Star" avec des ambiances plus modérées "Betray My Heart" ou "Just A Lie". Le chant de Emily Alice Ovenden propose un large panel, évoluant dans le lyrique , les murmures astucieux mais aussi dans l'aggressivité "The Circle". La vocaliste est assez éloignée de nombreuses chanteuses de metal symphonic, elle sait à merveille varier les registres. Le duo de guitare pratique les riffs saccadés rappelant les tirs de flèches en rafale, les soli sont intéressants et correctement exécutés mais parfois trop prévisibles. La section rythmique bâti pour chaque composition des remparts, la compacité interdisant toute intrusion ennemie. Les arrangements apportés par les claviers arrivent par vagues et renforcent cette sensation de puissance, les choeurs ne sont pas en marge et donnent un semblant d'ambiance péplum. Rien de choquant au regard des tenues médiévales portées par les membres de la formation. Les compositions sont assez homogènes, les structures apportent variation, dynamisme, intelligence mais l'accroche n'est pas toujours au rendez-vous, les titres semblent longs. Difficile de rester attentif durant les 50 minutes du cd, des morceaux plus directs permettraient de maintenir l'auditeur concentré. La production est puissante, les instruments sont identifiables, le son est épais tout au long de l'album.

"The Serpent's Curse" peut satisfaire et convaincre les amateurs de heavy metal et de power metal. On est bien loin des standards metal symphonic. Pythia mérite d'être pris au sérieux, confirme la qualité de ses membres et son talent. Les londoniens sont en capacité d'envahir à grands pas les contrées voisines. Pythia est à même de prétendre à jouer live en tête d'affiche... Que justice soit faite!!!





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut