CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FHOI MYORE / PESTIFERUM
La forme créatrice du chaos / le chaos religieux [ 2013 ]
CD Album (Durée : 50.00)
Style : Black metal
Informations :Split cd
Interview :
Contact label : http://www.ossuairerecords.fr/index.php
Contact groupe :
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 juillet 2013 - Chroniqueur : Nebelgesang
 

Le split cd dont il est ici question, « La forme créatrice du chaos/Le chaos religieux » (notez l’intitulé pompeux), constitue la première sortie d’Ossuaire Records, label tenu par le batteur d’ANGMAR/QUINTESSENCE.

Bonne pioche ?

Le black metal français (même si ce qualificatif est ingrat compte tenu de la diversité de cette scène), sans toujours briller par une créativité de tout premier ordre, a le mérite de faire le job et, assurément, de proposer une musique de qualité, inspirée, dévouée en SON nom.
Aussi, PESTIFERUM et FHOI MYORE, qui n’en sont pas à leur coup d’essai, mirent un point d’honneur à perpétuer, pendant 50 minutes et huit titres (quatre chacun), la tradition d’un black metal à la fois mélodique, agressif et à la production raw mais bien audible. Et ce, sous la bannière du chaos qui trace le fil conducteur de cette collaboration.

Ce sont les Niçois de FHOI MYORE qui ouvrent le bal… reprenant à l’endroit où s’était arrêté l’album éponyme et l’EP « The northern cold ».
Mélodique, froid et épique, la musique du quatuor n’est pas sans rappeler les belles heures de la scène scandinave, avec ses blasts frénétiques, ses arpèges mineurs… son riffing inspiré, quoique sans grand génie. Agressivité et nuance sont les maitres mots… même si l’on regrettera par moment un manque de véritable « identité » (avec tout ce que ce concept a d’ambigu), et de folie. A l’exception du brillant « Enfer blanc », avec son break acoustique de toute beauté… ça ne décolle jamais vraiment, rien ne sort tout à fait du lot. Contrairement à l’EP susnommé, qui possédait une touche dépressive hypnotique, ici en partie délaissée.

Vient le tour de PESTIFERUM… groupe Albigeois qui se fit quelque peu discret depuis « Solstice d’hiver » (2009), et le split de 2010 avec LUCI TRISTIS et SIGILLUM DIABOLICUM.
Dans l’ensemble, les quatre titres du quintette sont plus sombres, incisifs… malsain… viciés… avec un art plus franc du mid-tempo (qui ne néglige pas pour autant les attaques franches et dakrthroniennes). Résolument old-school, la musique de PESTIFERUM travaille ses ambiances… et le moins que l’on puisse dire c’est que si… par moment, le groupe pèche par une mise en place et une gestion des rythmiques douteuse, une inspiration pas toujours au rendez-vous… son black metal raw, corrosif et froid s’apprécie au coin du feu.

En dépit des imperfections susmentionnées concernant les deux groupes, ce split CD parvient à faire son job… en exprimant de deux manières à la fois proches et distinctes… une part d’ombre et de chaos, via un black metal froid… rudimentaire… mais toujours chargé de ce zeste de soufre qui en fait tout le charme.
Aucun des deux groupes n’invente le fil à couper le beurre… loin de là… mais c’est une petite friandise que l’on appréciera occasionnellement.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top