CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MAGNUS KARLSSON
Freefall [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 53.45 - Style : Heavy metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.it
Contact groupe : https://www.facebook.com/MAGNUSKARLSSONSFREEFALL https://myspace.com/magnuskarlsson
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 08 juillet 2013 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Vous voulez la recette idéale pour façonner un très bon album de heavy-metal ? Vous prenez un musicien multi-instrumentiste/chanteur/compositeur et producteur qui roule sa bosse dans et avec différents groupes depuis quelques années (Last Tribe, Primal Fear, et le fabuleux Allen/Lande..), vous ajoutez la crème des chanteurs metal du moment (Russel Allen, Ralph Scheepers, David Readman, Mark Boals...), vous sortez les meilleurs mélodies accrocheuses et les refrains les plus entêtants possible, enrobés d'une production actuelle et hélas très compressée, trempez le tout dans un label qui ne sort que des disques du même acabit (Frontiers) et vous obtenez une œuvre superbe, où il n'y a pas grand-chose à redire, pour peu qu'on aime le classic metal sorti tout droit de la fin des années '80.

Alors, ne cherchons pas l'originalité, il n'y en a pas une minute sur cet album, mais ce n'est pas ici le propos. Magnus nous sert sur un plateau d'argent douze chansons du même format indéfectible (intro claviers/couplet/refrain/couplet/refrain/solo guitare/refrain « ad lib » avec envolées de guitares et reprise d'une phrase du refrain au chant qui n'en finit plus de monter...)

L'exercice a l'air facile d'extérieur car les chanteurs choisis sont ici en terrain conquis, leurs groupes respectifs donnant dans les mêmes sphères musicales (mis à part ACT et Symphony X qui sont plus prog), mais certains s'en sortent avec les honneurs, c'est là qu'on voit le talent des vocalistes de cette belle génération des années 1990-2000. On notera la prestation impériale (comme toujours me direz-vous) de Russell Allen (Symphony X) sur Freefall, morceau d'ouverture qui donne le ton général, Ralph Scheppers (Primal Fear) sur Higher où l'on se croirait revenus au bon temps des premiers albums de Gamma Ray lorsqu'il en était encore le chanteur, Magnus Karlsson lui-même sur Heading Out et ce couplet à la mélodie incisive, David Readman (Voodoo Circle) magistral d'émotion sur Us against the world, Mark Boals qui n'a pas pris une ride sur Our Time has come et son refrain magique de musicalité, et Herman Saming (A.C.T) sur Fighting qu'on croirait sorti tout droit d'un bon Journey et sa rythmique martiale et entraînante....

Nous avons bien sûr droit à une très intéressante ballade, Stronger, chantée par Tony Harnell de TNT qui nous baigne de couleurs et de sentiments frissonnants, mais aussi à du dispensable comme le confus Not my Saviour (Rick Altzi de At Vance) ou le long, trop long On Fire (Magnus Karlsson)....

Carton plein donc pour ce projet solo (Magnus joue de tous les instruments mis à part la batterie tenue par Daniel Flores (Mind'eyes) d'ailleurs lui aussi époustouflant de puissance et de régularité... ah la magie du studio... Les guitares sont flamboyantes de doubles voire triples harmonies que n'auraient pas renié Helloween version Keeper I et II, les sons de synthés discrets et novateurs, les choeurs de très bonne facture, même si l'on sent les superpositions de pistes studio à n'en plus finir, les soli incroyablement construits et mélodieux et une ambiance générale qui nous oblige à taper bruyamment du pied et à chanter à tue-tête au bout de trois écoutes...

On pourrait passer à côté de ce disque tant le style a été maintes fois exploré depuis presque 30 ans. Mais ce serait un tort car les chansons sont tellement bonnes en elles-mêmes et sublimement interprétées qu'on se doit de découvrir l'univers « classique » de Magnus... Un peu plus de folie et de surprise et il y aurait eu coup de cœur.... de peu !





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut