CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MYTHERY
The awakening of the beast [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 51.41 - Style : Metal prog symphonique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.myghtymusic.dk
Contact groupe : http://www.mythery.com
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 12 juillet 2013 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Vous aimez voyager en musique ? Vous aimez être surpris et envoûtés ? Cet album est pour vous ! Première réalisation de ce jeune groupe danois mené par le compositeur et batteur Nikolaj Holger et secondé par de très bons musiciens dont la ravissante et talentueuse Michala Hoj qui brillera de mille feux sur tous les morceaux avec ce son de violon majestueux, précis et harmonieux.

« Another Universe » donne le ton, mélodique, théâtral, un peu glauque parfois dans la façon de chanter de Laurits Emmanuel, qui détient d’ailleurs une voix, à défaut d’être exceptionnelle, très expressive et moderne. Ca joue bien, c’est produit juste avec ce qu’il faut de puissance et de clarté mais un élément impressionne d’entrée, c’est ce talent de violoniste qu’a Michala, la belle domine la musique et nous fait partir vers d’autres sphères . Elle suit d’ailleurs en parallèle une carrière classique, notamment en duo avec un pianiste féroce lui aussi…

Epique sans être pompeux, symphonique sans trop de grandiloquence, planant mais assez metal, l’opus comporte même un titre qui pourrait devenir un single avec son beau refrain qu’on se prend à chanter dès la deuxième écoute (« The crusade »), allant carrément se frotter à l’opera version Ennio Morricone avec cette voix soprano enchanteresse (Regina Fredriksson) durant le milieu de la chanson, doublée au violon très aigu… J’en ai des frissons rien qu’à vous en parler…

Des moments de pure folie technique nous impressionnent parfois, comme sur « God Forsaken » et sa rythmique à 5/4 insolente de maturité, les soli voluptueux du guitariste Simon Rabenhoj et bien sûr la maîtrise des rythmes fluides et alambiqués du maître à penser Nikolaj. Du vrai metal progressif à tendance symphonique…

La deuxième partie est un mini concept de cinq titres, « The awakening of the beast » sur le sombre thème d’un prêtre qui révèle sa face noire au monde, sur fond de prophétie. « Overture » nous met une claque et nous transporte à nouveau vers des univers inconnus et à découvrir… ou comment faire de la musique symphonique sans orchestre, avec une batterie, une basse, une guitare, un piano (très beau son d’ailleurs) et ce magnifique violon omniprésent, aidé de temps à autre d’une flûte traversière… Ils sont forts ces danois, d’autant que les harmonies sont très différentes de ce qu’on peut entendre en général dans le même style, musique contemporaine comme influence, les notes sont presque dissonantes mais flottent et s’enchaînent en une osmose incroyable... Tout simplement beau !

Les deux morceaux suivants (« A dark epiphany » et « Awoken by the fire ») sont beaucoup plus agressifs, les riffs s’énervent un peu plus et le chant devient plus « dark ». Les chorus de guitares sont divins et très fluides, racontant des phrases mélodiques uniques et le feeling prog du batteur revient vite en force. « Through shadow eyes » nous angoisse un peu quant à la mélodie de chant larmoyante et dépressive, accompagnée de ce piano qu’on croirait sorti de la Renaissance et le violon de Michala nous tirerait presque des larmes d’émotions.. Le final « The words of salvation » clôt l’aventure, avec des passages toujours aussi colorés et transcendants !!! L’histoire est finie, on le sent et on se sent libre… Le voyage en musique fut plus qu’instructif et baigné de féerie musicale…

Une réussite, un aboutissement de deux années acharnées de travail et de compositions et d’arrangements subtils et jamais attendus, un très beau moment de musique..
Mythery possède une maturité impressionnante au vu de l’âge des musiciens, ce groupe est à suivre de très près, émet l'avis qu’il n'a pas fini de faire parler de lui, en tout cas je l’espère, pour eux comme pour nous… Très belle découverte !! Je m’en vais m’en remettre une couche …




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut