last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine SCAVENGER - Here we are [ 2013 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Digipack (41.49) | Rock
Informations
INTERVIEW
Contact label
Contact groupe https://www.facebook.com/scavenger57 http://www.reverbnation.com/scavengermusic
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 24 juillet 2013
Chroniqueur : Barclau

Scavenger est un trio lorrain creusant son sillon depuis quelques années sortant ici son 3ème disque, premier long format. L'artwork, peu lisible, n'en est pas moins fort sympathique: un collage de l'histoire du groupe (photos de concerts, affiches, articles...) qui me rappelle certaines pochettes 90's.

Je connaissais un peu le groupe par ses précédents opus, proximité régionale aidant. Et là je dois dire qu'un cap est franchi. Il est paradoxalement facile et difficile de les définir. Scavanger fait du rock. Oui...mais pas que, là on manque de précision. Alors on pourra dire un rock très ancré dans le meilleur que nous ont offert nos chères nineties.
Allez, entrons dans le vif du sujet: "Still" nous envoie un rock mélodique et énergique estampillé 90's et tout ce qui aujourd'hui s'y rapporte. Ultra catchy et punchy, dès l'entrée on est embarqué. Ça joue fort, bien et ça donne la patate. Pour comparer pertinemment, je dirais que l'entrée en matière est aussi bonne que celle de "In Your Honor" de Foo Fighters, une référence qu'on va recroiser. Le morceau se calme ensuite pour le couplet en retenue...momentané, ne vous inquiétez pas! L'intensité revient avec notamment les parties vocales qui sont excellentes et entraînantes. D'ailleurs les voix participent autant que les guitares et le reste à l'énergie qui traverse ce disque.

"On your own" témoigne de leur talent de composition qui ne relève pas seulement d'un bon mélange d'influences. Non, l'alchimie tient dans leur conviction toute à eux car disons-le, les groupes défendant ce style (majoritairement américain) sont assez rares chez nous. Mais sont surtout rares ceux qui le font avec force et ambition mêlée de créativité. Trop souvent ceux qui s'y essaient tombent dans une soupe radiophonique prémâchée juste bonne à finir dans une pub ou un générique de série branchouille. Pas Scavenger. Avec un nom pareil en même temps! Un titre avec des riffs excellents, qui aborde une facette un peu différente et me remémore Hot Water Music, Elliott ou encore Mineral (accéléré) par instant, jusqu'au moment presque stoner peu après la troisième minute avec un riff que ne renierais pas Josh Homme.

"Behind" débute en acoustique, avec une entrée de toms qui pose l'ambiance. Vient le tout, basse dont le son est excellent, puis le chant, grand vainqueur de ce disque (où il n'y a pas de perdant) qui me rappelle la voix du chanteur de Black Market Flower, dont l'album "Bind" a bercé nombre de mes jours. Un titre beau, plus calme, mais toujours puissant.
"Guess it's time" est un tube, un pur tube. Genre rock de stade. Et n'y voyez rien de péjoratif, au contraire c'est trop bien fait, ce morceau emporterais l'adhésion d'un auditoire géant sans problème, mais surtout sans niveler son propos vers le bas pour atteindre un tel objectif (je ne peux qu'espérer qu'ils aient un jour une opportunité de cet ordre). En fait ce morceau montre tout le potentiel pop du groupe avec ses gimmicks qui vous agripperont par le col, passé par la moulinette de leur énergie rock.
Et "The man I used to be" continue dans la lignée, avec toujours cette même fougue.
"Nothingness" est un beau morceau acoustique, pertinent, relancé fortement par "Late" et son intro très Deftones. La suite est différente et part dans un sillage puissant, suivant par moment (pas de trop près) certaines traces de Mastodon. Puis vient le titre qui m'a le plus accroché: "No name Girl". Pouah, les parties vocales, magnifiques! A l'entrée on pense un peu au culte Monkey Wrench (des Foo suscités), mélodique, puissant et entêtant, un tube encore qui s'autorise des passages proches du metal avec des accents sludge. La fin du morceau est explosive et géniale.

"Siku" nous envoie encore un titre puissant, plus brut et aux tonalités Mastodon, sans l'aspect technique appuyé ni le son hyper tranchant/metal. On reste dans un territoire rock, avec breaks et relances bien placés, dont l'excellent passage vers 2mn15 qui retourne aux limites du gros sludge, histoire de se faire plaisir au passage! On a presque fait le tour complet de ce disque qui se finit avec le tout aussi bon et plus mélodique "Waiting is what we do", contenant son lot de grands moments (3ème minute par ex). La production du disque est très bonne, mais pour moi l'élément le plus réussi ce sont les voix, les harmonies sont impressionnantes de justesse et de pertinence, jamais trop. Il en ressort une richesse forte pour chaque morceau.
"Here we are" c'est une façon pour le power trio (et quel power) de se situer dans le temps, de le raconter, parcourir leur propre histoire, leur chemin, mais aussi une façon de se situer dans le style.

Scavenger a tenu la barque le temps que les têtes d'affiche mythiques de nos jeunesses se reforment (Soundgarden par ex), et mériteraient bien de figurer en bonne place lors de prochaines programmations, perpétuant un son et une identité sans pour autant se refuser d'avancer. Donc même si une bonne partie de l'adolescence d'une majorité de trentenaires se retrouve invoquée ici (merci pour notre chère nostalgie qu'on aime tant entretenir) Scavenger ne fait pas dans le trip back in the 90's et avance avec sa personnalité, son propre son, sa façon de faire en prenant l'héritage et en lui donnant une perspective nouvelle avec laquelle il faudra désormais compter! Et en plus ça sent trop bon les vacances d'été, les bonnes "binouzes" autour du feu avec un poste crachant par exemple du rock made in Seattle. Je ramène les saucisses, vous pensez aux chamallows???



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ZOMBI RIOT [Vernouillet - 28] > 12-10-2019
ZOMBI RIOT [28] 12-10-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : VOICE OF RUIN (VERNISSAGE)
VOICE OF RUIN (VERNISSAGE) (HF)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours