CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEPRESSIVE WINTER
Nihilum Bellus [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 43:46 - Style : Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://haarbn.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/pages/depressive-winter/143385879098545 https://myspace.com/thedepressivewinter
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 juillet 2013 - Chroniqueur : Chart
 

En France, le black metal a plutôt le vent en poupe du côté des musiciens. Les groupes sont relativement nombreux dans ce style. DEPRESSIVE WINTER nous vient des Midi-Pyrénées et existe depuis 2003. Le groupe se résume à un duo formé de Naja-Atra à la batterie et de Profane au chant, la guitare, la basse et les claviers. Après un album réalisé en 2006, « Llac Edicius », le groupe sort un second disque en 2012, « Nihilum Bellus ».

Ce nouvel album comprend 8 pistes dont trois sont instrumentales d’une durée assez courte et dont le but est clairement de créer une ambiance générale, un peu à la manière de CRADLE OF FILTH mais ici s’arrête la comparaison. « Voices » est donc le premier « vrai » morceau de cet album. On reconnait les ingrédients du black metal old school tel qu’il était pratiqué en Suède par des groupes tels que DISSECTION. Les mélodies sont prépondérantes et l’ensemble assez harmonieux. Les riffs rapides et la blasts beats ne sont pas en reste. Malheureusement, la production demeure assez moyenne et on le regrette. Certes, il s’agit peut-être d’un choix esthétique mais ce style de black aurait pu bénéficier d’une plus grosse production car ses riffs sont suffisamment variés et intéressants pour espérer une meilleure mise en valeur. DEPRESSIVE WINTER varie les ambiances et n’hésite pas à faire dans la lourdeur avec « Abyss ». Les tempos lents réussissent plutôt bien au groupe. Il y a presque quelque chose de post-core là-dedans. Cela dit, parler de post-core ne rime pas vraiment à grand-chose car on pourrait presque dire qu’il existe depuis les tentatives de lourdeur extrême de NAPALM DEATH du tout début. Mais ce titre de DEPRESSIVE WINTER contient suffisamment de mélodies pour ne pas rentrer dans cette catégorie précise. « Post Mortem Celebration » est un peu la combinaison de ce que j’ai pu dire des deux morceaux précédents. La longueur de ce titre permet aux musiciens d’incorporer des parties rapides aussi bien que des parties beaucoup plus lentes. C’est d’ailleurs sur les rapides que l’on retrouve le plus systématiquement le chant écorché de Profane. Dommage que celui-ci ne se soit pas un peu plus amusé sur les parties lentes et nombreuses de ce titre, cela aurait pu donner quelque chose d’intéressant. DEPRESSIVE WINTER clôt son album sur une reprise de MORGION, groupe de doom death américain maintenant séparé. La reprise est intéressante car assez différente à la base du style de DEPRESSIVE WINTER. Le groupe s’approprie ce morceau et ce choix s’avère très judicieux pour terminer ce disque d’une manière différente du reste de l’album.

Malgré une production assez moyenne, DEPRESSIVE WINTER sort un disque intéressant. Il y a certes des choses à améliorer, des pistes à explorer mais ce groupe tient la route et sort des carcans habituels du black metal pour laisser libre court à ses inspirations.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut