CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ELDERBLOOD
Son of the Morning [ 2013 ]
CD Album (Durée : 66.00)
Style : Black metal symphonique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.themetalunderground.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/elderblood218 http://elderblood.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 09 août 2013 - Chroniqueur : AVALON
 

"Tiens, cela ressemble à un groupe que je connais déjà : Nokturnal Mortum"...
Voilà le petite réflexion qui m'a traversé l'esprit lors de la mise en écoute de cet opus venu tout droit d'Ukraine.
Ukraine qui est réputée pour ses jolies filles et ses groupes black légèrement extrémistes.
Donc voici justement Elderblood le bien nommé, avec...Astargh et Odalv, ex Nokturnal Mortum justement. "Son of the Morning" est leur première sortie et à vrai dire un album dans la lignée de....vous aurez saisi. Sous un label américain s'il vous plait, comme quoi le réseau black underground à ses propres ramifications planétaires.

Les deux anciens membres veulent-ils faire jouer la concurrence sur leur propre terre? Quoi qu'il en soit, plus on est de fous, plus on rit. Les trois protagonistes nous servent donc un black metal symphonique assez réussi, un peu moins "extrême" que NM tout de même.
Coté production tout d'abord, c'est du bon cru avec un bonne production et un bel artwork/pochette qui contient tous les textes, assez bien construits également.
Sur la forme un quasi sans faute, et sur le fond? Un style que l'on a déjà entendu évidement, mais assez bien agencés pour tenir l'auditeur en haleine. Cela ne révolutionne rien, le synthé (pour les puristes black/raw/true) vous surement en faire fuir certains mais c'est efficace même si ce coté symphonique digital aurait mérité une véritable orchestration, comme d'habitude. Peut-être suivront-ils les pas de Dimmu Borgir un jour?
Coté quantité, on a notre dose, avec (bien entendu) 66 minutes de black inspiré, jamais trop rapide, plutôt posé et qui varie les tempos et les mélodies. Tout est assez calibré et le coté brut et sauvage n'existe pas ici. Sauf peut-être le chant assez incisif. Mais quand derrière on a une douce sonate au piano...
Bon certes, parfois on met un peu de puissance et de rapidité, ne vous y trompez pas mais c'est surement le coté mélodieux du synthé qui est trompeur. Le titre "Naglfar" est une pure merveille, entre rapidité et petites notes en arrière plan, c'est un style souvent usité mais le groupe sait, maîtrise et excelle parfois. La guitare fait parfois un gros travail, même si j'aurai aimé plus de soli. La basse est malheureusement un peu sous mixée par rapport au synthé.

Au final surement un ou deux titres de trop mais peu importe. Le résultat est là, on assiste tout de même à un bon album symphonique, avec des bonnes ambiances et un black qui sait se faire varié et...mélodieux. Une bonne surprise pour ceux qui sont amateurs du style.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top