CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KILLERPILZE
Grell [ 2013 ]
CD album + DVD (Durée : 43.40)
Style : Pop Rock
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://killerpilze.de/ https://myspace.com/killerpilze
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 août 2013 - Chroniqueur : Mok
 

Killerpilze, ce nom vous dit certainement quelque chose, en effet, ce groupe allemand, créé en 2002 à Munich, sont un peu les cousins des surmédiatisés Tokio Hotel. Pour tout vous dire, j'ai choisi de chroniquer ce groupe, et leur dernier album "Grell", sorti en mars 2013, juste parce que j'ai vu dans le style musical "punk prog". Etant un grand fan de punk (anglais de préférence) et tout autant de prog, j'ai toujours rêvé de faire un groupe alliant les deux. En regardant le nom du groupe, je me suis dis qu'il s'agissait certainement d'un autre groupe que ces adolescents allemands qui ont fait la Une des magazines tels que Rock One et autres Rock Sound au début des années 2000. Mais non, il est bel et bien question du trio teutons beaucoup moins connu que Tokio Hotel.

"Grell", le cinquième album du groupe, est bien différent de ce que le groupe a pu nous proposer à leurs débuts, et encore heureux, autant pour moi, qui doit en parler, que pour tout le monde qui va l'écouter. Cela prouve une évolution dans leur son, une évolution dans leurs idées, leurs influences, une recherche de sonorités différentes. Alors forcément, à la première écoute, avec beaucoup d'idées préconçues en tête, il est difficile d'avoir un avis subjectif sur les 11 titres qui nous sont proposés.

Après quelques écoutes, et en se concentrant sur l'aspect instrumental dans un premier temps, on se rend compte de certaines choses. Tout d'abord qu'il ne s'agit ni de punk, ni de prog, mais juste d'un rock à influence pop, le genre de musique qui pourrait passer sur une radio rock ou dans un supermarché en musique de fond, sans aucune connotation négative. La musique est simple, sympathique, passe pas trop mal, la guitare envoi quelques accords de rock assez classiques, la basse suit la base mélodique, la batterie tape quelques rythmes plutôt standard, en clair, rien d'exceptionnel, certes, mais rien de mauvais non plus. Quelques chansons sortent tout de même du lot, je pense surtout à "Lauf (Das kannt doch nicht alles sein Pt.2"), le riff de guitare est bien entrainant et le son est beaucoup plus rock que pop.

Passons maintenant au chant, en allemand. Et c'est là que ça coince un petit peu. J'ai beau vivre au pays des 3 frontières, et avoir eu des cours d'allemand pendant 7 ans, je ne sais pas aligner plus de 3 mots, et j'en comprend encore moins. Forcément, cette barrière de la langue est difficile à passer. Après quelques recherches sur internet, à l'aide d'une traduction assez imprécise, les paroles restent très simples (mais les groupes anglais n'ont pas forcément des paroles beaucoup recherchées, ne nous le cachons pas).

Concernant l'ensemble, la ligne de chant est bien en accord avec l'instrumental, ce qui nous permet d'avoir des chansons assez simples, mais efficaces, dont certaines mélodies restent en tête très facilement ; je pense notamment à la chanson "Nimm Mich Mit" ("Emmène moi avec toi"), dont le refrain est entêtant, et la mélodie pourrait être digne d'un groupe de pop anglais. La chanson A.W.I.T.M. : "Alles was Ich tun muss", "Tout ce dont j'ai à faire" (est de ne rien faire, suite du refrain) est également ce qu'on pourrait appelée une chanson simple mais efficace.

En définitive, très loin d'un mauvais album, la langue de Goethe n'est pas la plus simple à aborder. Le groupe nous propose néanmoins de nous faire découvrir différents univers avec des balades, des bons rocks et des chansons entre les deux. Si le chant était en anglais, je suis presque sur qu'on en entendrait à la radio toute la journée. Une demi-découverte donc, étant donné que je connaissais le nom, mais jamais je ne m'étais intéressé au groupe. Pas déçu, mais pas non plus super surpris, c'était un bon album à écouter, à chroniquer, mais je ne l'écouterais pas en boucle dans la voiture pour aller bosser, c'est certain. En attendant, si vous voulez mettre de la musique de fond juste pour avoir une petite ambiance musicale, et si, qui plus est, vous comprenez l'allemand, n'hésitez pas à l'écouter.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR