CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FROSTLAND DARKNESS
Ad moriendum dei gratia [ 2013 ]
CD Album (Durée : 42.50)
Style : Black metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.inverse.fi/
Contact groupe : http://www.facebook.com/FrostlandDarkness/info?ref=ts http://www.myspace.com/frostlanddarkness
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 septembre 2013 - Chroniqueur : Vyzhas
 

Frostland Darkness est un one-man band finlandais fondé en 2009 à Kolari (Laponie) par Mantus Nord qui s’occupe de tous les instruments de son projet. Après son premier disque autoproduit « Sign of Inverted Cross » sorti en 2010, Mantus Nord récidive avec son second album «Ad Moriendum Dei Gratia » sorti en juillet 2013 sous la houlette de Inverse Records. D’ailleurs le label décrit la galette du finlandais comme un album de black metal sombre, froid rappelant la furieuse gloire de groupes comme Darkthrone, Mayhem ou Venom. Un disque qui ne s’adresse pas « aux enfants et aux âmes sensibles » [« This album is not for kids or those with a weak heart »] ! L’artwork très soigné aux couleurs assez froides représentant un cadavre nous ramène dans un certain esprit old-school.

Ainsi, ce CD nous place en terrain connu, on sait qu’on aura droit à un black metal haineux, misanthropique, perçant nos entrailles d’un froid aussi saisissant que le blizzard. Le disque démarre sur un morceau mid-tempo de 6 min à l’ambiance très glaçante rappelant la musique de certains Fenriz et Nocturno Culto. La voix criarde de Mantus met en valeur le caractère profondément dépressif du morceau. Cependant on note une certaine linéarité (surement due à cette BAR très répétitive), linéarité qui se confirme sur la suite du CD. En effet, au-delà du caractère monotone de la musique, on a l’impression que Mantus nous ressort les mêmes riffs, les mêmes rythmes, les mêmes placements vocaux tout au long du disque. Pour certains groupes, on a souvent l’impression d’écouter un copier-coller des groupes sus-cités, mais là en plus de constater une énième redite, les morceaux sonnent très vides et l’ennuie pointe vite le bout de son nez. Alors manque d’inspiration ou maladresse due à un manque de maturité ? Je serai tenté de dire un peu des deux. Le projet de Mantus tourne très vite en rond, nous privant d’une certaine émotion, car oui c’est vraiment le gros point noir de ce disque : il n’y a AUCUNE émotion, et c’est vraiment un comble car c’est ce qui fait le charme du black metal et sa grande distinction par rapport aux autres sous-genres. Mantus répète inlassablement le même schéma de composition en commençant chaque morceau par un arpège en tentant de créer une ambiance malsaine mais au final on a plus l’impression que chaque morceau tourne autour d’une seule mélodie ultra-simpliste souvent développée dans le morceau en trémolos que l’on a maintes fois entendus chez d’autres formations. En plus de cela la production n’arrange pas les choses : la platitude des morceaux est accompagnée d’une guitare peu incisive, la « batterie » n’est parfois pas en rythme. On a clairement le sentiment que chaque instrument ne se démarque pas franchement les uns des autres.

Alors que conclure de ce disque ? Le label nous promettait un album sombre, violent et malsain peu recommandé pour ceux ayant la santé fragile, au final tout cela est très inoffensif et très ennuyeux à écouter. Le CD ne marquera sans doute pas les esprits et restera sûrement éternellement inconnu. Frostland Darkness risque de rester condamner à errer en sous-division si l’écriture de son géniteur Mantus Nord ne gagne pas en profondeur, en émotion mais surtout en maturité. Pour conclure, un album remplit de clichés qui fait dans la mauvaise redite ce que l’on a déjà entendu chez d’autres groupes.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top