CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CULT OF ERINYES - ZIFIR
Cult of erinyes -zifir [ 2013 ]
MCD-EP (Durée : 29.09)
Style : Black metal ritualiste
Informations :Split Album en compagnie de ZIFIR, groupe originaire de la Turquie.
Interview :
Contact label : http://lesacteursdelombre.net/productions/label/index.php?reqcode=news
Contact groupe : http://www.facebook.com/cult.erinyes?fref=ts http://myspace.com/cultoferinyes
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 septembre 2013 - Chroniqueur : Simius
 

On est parfois en droit de savoir le véritable intérêt musicale lors de la parution d'un split album. Bien trop souvent on se retrouve avec deux groupes s'appréciant mutuellement et qui, pour des raisons économiques le plus souvent , choisissent de promouvoir leurs derniers morceaux ensemble. Cette fois on peut dire que les Belges de CULT OF ERYNIES ont malgré tout fait très fort avec cet album split en compagnie de ZIFIR et pour cause, on sent qu'il y a bien plus qu'une simple envie d'ouvrir les portes de la scène ouest-européenne à ce groupe d'origine Turque :
en effet l'association de ces deux groupes permet tout simplement de donner une perspective à leurs musiques respectives tout simplement nouvelle.

Commençons par les fameux Belges qui ont su gagner une influence assez impressionnante auprès du public adepte du corpse painting notamment après leur premier album « A place to call my unknow » sorti en 2011. Et si CULT OF ERYNIES peut clairement revendiquer sa place dans le monde ténébreux et insalubre du black metal, c'est qu'il est toujours en mesure d'offrir un son ultra épuré de tout autre genre. Ici, point d'aspect avant-gardiste, death, trash … ou que sais je encore. C'est du pure, du vrai et c'est sans doute ce qui a du plaire à la scène actuelle qui fait face à une remontée croissante d'un black plus hybride. Et ce n'est certainement pas parce qu'ils sortent un split album qu'il faudrait déroger à la règle. Derrière les 3 pistes on retrouve bien ce qui a pu faire jouir nombre de suppot de Satan : le son est sec, malsain dès les premières secondes, la voix de Masterma vient décrocher des râles d'une profondeur presque insondables... On se laisse prendre au jeu presque ritualiste que crée l'illusion musicale, entre violence ( ex : « Teutoburger Wald) et ambiance plus que dérangeante comme « Hermitry » qui se vient mourir sur un mid tempo, faisant merveilleusement la transition avec ZIFIR. Et quelle transition ! Tel un prolongement d'ailleurs on peine à se rendre compte du changement de groupe (hormis la différence de l'enregistrement qui est peut-être plus étouffée chez COE). Oubliez les blasts, nous sommes ici dans un black bien moins violent, mais qui vient surtout embellir toute l’atmosphère crée lors des trois premières pistes. Vous auriez donc compris que la différence de rythme est la clé de voûte de cette association plus que surprenante. A l'inverse de COE, ZIFIR cultive le mid-tempo et un grunt étouffé ( ex : war). Tout est laissé en suspens pour nous laissez le soin d'agoniser calmement après avoir goûté au black ritualiste Belge. En bref, tout est dans la mise en scène, vous laissant grincer des dents ou vous tordre de pulsion démoniaques sur le fameux rire de Onur Önok (chanteur, guitariste) sur « Sole Wrong » ... ce qui ne manque pas d'une certaine classe. Entre violence et ambiance, le mélange se marie à merveille et l'on en serait presque à espérer un mixe générale des deux line-up en fin de compte …

En revanche, les pistes s’enchaînent rapidement, vraiment rapidement... On s'attendrait effectivement plus à quelque chose de l'ordre de 6 minutes, surtout lorsqu'on parle de black metal. Et bien là non : ZIFIR a bien souvent tendance à raccourcir ses compositions comme c'est le cas avec les 2 pauvres minutes 40 de « war ». On pourrait également être déçu par le manque de piste que nous propose CULT OF ERINYES (moins que ce que contient un EP…). Il serait dès lors normal après tout que l'ensemble des fans se permettent de poser des questions quant à la véritable utilité de cet EP … Laissez moi néanmoins vous rassurez : le projet musicale de ces deux groupes présentés dans ces 7 pistes est véritablement léché, ce qui en fait un album très intéressant pour tout adepte de ritualiste black metal. Un plaisir donc de découvrir des groupes comme ZIFIR, et une attente démentielle pour le prochain album de CULT OF ERINYES en prévision d'octobre.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR