CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PATHOGEN
Forged in the crucible of death [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 39.56 - Style : Death metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.oldtempleshop.pl/
Contact groupe : https://www.facebook.com/pages/pathogen-ph/177645992334222?fref=ts https://myspace.com/pathogenonline
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 septembre 2013 - Chroniqueur : Vyzhas
 

Pathogen est un groupe formé en 2001 à San Pablo dans les Philippines. La formation pratique un death metal très influencé par la scène américaine des année 90, dans un registre plutôt mid-tempo dans la veine d'un Obituary ou de son homologue doom/death japonais Coffins . « Forged in the crucible of death » est le troisième album du combo sorti en 2012 via le label polonais « Old Temple ». Vous l'aurez donc compris Pathogen ne fait vraiment pas dans la dentelle, et rappelle les vraies valeur du death à l'ancienne où chaque morceau suinte la crasse et où chaque riff vous plonge la tête dans un caniveau rempli de cadavres en putréfaction ! Appétissant n'est-ce pas ? Mais trêve d'imageries morbides, concentrons nous sur cette troisième galette que nous ont confectionné les philippins.

Dans un premier lieu, l'artwork dans les teintes noir et blanc nous ramène dans un esprit très « old school » assez classique. Il y a un côté très occulte mis en valeur par le dessin représentant une sorte de rituel démoniaque avec un amas de squelettes. Une pochette assez clichée dirons nous !
Je le disais au début mais cet album est un condensé de death metal sans compromis, sale et sombre émanant des profondeurs des abysses et perpétuant l'héritage de ses ancêtres du style. Pathogen est tout à fait dans l'esprit de ses collègues de la scène extrême asiatique d'Impiety (Singapour) et de Coffins, la formation de San Pablo a cette tendance à créer une musique organique, archaïque et primitive. Alors que ses voisins de Coffins font preuve d'un doom/death ultra suffocant et ses camarades d'Impiety proposent une musique d'une violence inouïe, Pathogen reste assez prévisible. Nous n'avons pas affaire à quelque chose de vraiment nouveau et le contenu du disque reste très homogène (voir trop). Mais le death « à l'ancienne » de Pathogen n'est en aucun cas dénué d'intérêt : tous les ingrédients sont réunis : le disque passe de passages très rapides à la Possessed, à des passages plus lents et lourds à la Bolt Thrower ou Incantation et des riffs « groovy » dans l'esprit d'un Obituary. L'album possède aussi un petit côté « rock n roll » notamment dans le morceau "Lord Of The Undead" rappelant un peu la « swedish death touch » des débuts d'Entombed (à noter que ce titre est un ré-enregistrement du morceau présent sur la première démo du groupe « Invoking Disease » sorti en 2001).
Toutefois ce qu'on peut reprocher au groupe c'est la production. En effet, le son « old school » a un charme qui fait mouche auprès de la plupart des amateurs du genre. Mais dans le cas de Pathogen, la production « crade » dessert quelque peu les morceaux qui, par conséquent, souffrent d'un certain manque de brutalité. Mais tout est relatif car l'ensemble de l'album reste globalement très agressif et sombre.

Alors que conclure de ce « Forged in the crucible of death » ? Malgré une production qui aurait mérité un peu plus de véhémence, le death sale, sans fioritures, occulte et violent de la formation de San Pablo séduira parfaitement les amateurs de son à l'ancienne. Pathogen revendique ses racines de la scène extrême asiatique avec ce son « sale » et brutal si typique. Mais Pathogen, bien qu'existant depuis 12 ans et possédant une discographie assez riche, restent dans l'ombre de ses proches voisins d'Impiety ou encore Coffins. L'album est solide et honnête, mais sa trop grande uniformité et le côté un peu linéaire et « téléphoné » les condamnent probablement à rester parmi les seconds couteaux...





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
PATHOGEN - Lust of evil


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut