CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DORMANT ORDEAL
It Rains, It Pours [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 42.22 - Style : Death
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : https://www.facebook.com/dormant.ordeal http://dormantordeal.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 25 septembre 2013 - Chroniqueur : Lemniscate
 

Fondé en 2005 et après avoir sorti trois démos en 2005, 2006 et 2009, les polonais de Dormant Ordeal nous présente à présent leur premier album « It Rains, It Pours ».

Après une intro « chill out » d’une trentaine de secondes, le groupe entre dans le vif du sujet avec « Cypress Mourning », transpirant le death polonais à la Behemoth et autres Vader mais aussi avec un arrière goût de trop peu. Il en sera de même pour les quatre morceaux suivants : des guitares acérées, une basse massive, une batterie rapide bien que parfois trop en retrait, un chant imposant et seulement trois minutes (en moyenne) par titre.
Toutefois, le groupe garde le meilleur pour la fin et c’est à partir de l’outro de « Unimagined, Unwritten, Unseen » que le groupe nous dévoile réellement son potentiel. En effet, le fade out de fin transformant un larsen en son de cloche sobre et solennel se voit poursuivit durant l’instrumental « Dememorization » pour ensuite laisser place à un « Days That Didn’t Make It » brut de décoffrage, ravageur, et aux sonorités Decapitated période « Organic Hallucinosis ». Jusqu’à la fin de l’album, on retrouvera à peu près la recette que précédemment mais avec des titres plus longs donc, moins frustrants et même un poils plus technique que la première moitié de l’album.
Cependant, « It Rains, It Pours » n’est pas un mur infranchissable de quarante minutes. Que ce soit par un passage lent sur « Cypress Mourning », un jeu « question-réponse » entre les deux guitares sur « Days That Didn’t Make It » ou même des riffs saccadés sur « Man From The Water », le groupe laisse un (léger) temps de « repos » à l’auditeur.

Avec « It Rains, It Pours », Dormant Ordeal nous livre un album de bonne facture gardant la même furie du début à la fin.
Un disque qui saura satisfaire les amateurs de groupes comme Behemoth, Hate ou Decapitated.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut