CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PANDEMONIUM
The ancient catatonia [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 57.59 - Style : Black metal old school
Informations :Réédition du premier album sorti en 1994
Interview :
Contact label : http://www.oldtempleshop.com/
Contact groupe : http://pandemonium.metal.pl/ http://www.myspace.com/pandemonium_pl
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 septembre 2013 - Chroniqueur : Barclau
 

Voilà un disque qui a une longue histoire. D'abord sorti en cassette il y a plus de 20 ans, puis édité en cd en 94, le voici réédité aujourd'hui par Old Temple. Pandemonium fait partie des groupes cultes polonais et figure parmi les précurseurs de cette scène, mais n'a pourtant pas eu autant de succès que ses compatriotes. Leur style se situe à la croisée du doom, du death, du black (orienté première vague), sans jamais prendre vraiment partie pour un ou l'autre.
En tout cas le ton est dark, et il est impossible de ne pas penser à Samael des deux premiers albums, ou à Celtic Frost (le nom Pandemonium n'est pas dû au hasard).

Le disque est forcément très sombre, le son est très bon. J'ai grandi avec ce type de production, et à l'époque c'était un son énorme pour du metal underground. Je trouve qu'il n'a pas vieilli et ce n'est pas sous un angle nostalgique que je dis ça. Il a toujours une bonne puissance, une noirceur qui sert bien les morceaux. Les mélodies sont noires, et dès "The majesty" on est pris dans un univers particulier, parfois sale, avec des leads toujours inspirés et ramenant souvent une couche de beauté à l'ensemble. En fait, ça sent le bon vieux metal des bas fonds si je puis dire, celui que j'aimais écouter quand je squattais des endroits glauques comme des vieux forts abandonnés ou des garages défoncés, donc j'ai une affection particulière pour ce type de metal. "Memories" continue dans la même lignée en développant ses riffs parfois malsains. Mais vite, j'ai ressenti une certaine lassitude.

Heureusement, "Winter" est venu à point nommé pour relancer mon intérêt avec sa magnifique intro acoustique. Le titre développe un caractère heavy mélodique avec la voix presque gutturale. En fait, passé sous le prisme des précédents adjectifs, le morceau a un caractère épique dans la longueur, et aura pris haut la main le trophée de préféré de l'album. Parce que justement, cette interprétation assez brute dans l'ensemble permet d'aller dans un aspect mélodieux différent de beaucoup d'autres groupes, et c'est probablement là que réside une des particularités (et cause du statut "culte") du groupe. "Garden of twilight" revient vers un format plus direct avec un riff teinté heavy bien lourd. "Night is right" continue sur le même chemin, et même si le charme opère encore je recommence à sentir cette lassitude car le disque souffre d'une homogénéité alourdit par sa longueur. Mais oui heureusement, ces impressions sont modérées car l'album regorge de très bons moments (comme l'excellent "Morbid Gods") et d'une excellente ambiance authentique. N'empêche qu'à partir de "Unholy existence" seule l'ambiance m'accroche, car musicalement je décroche vu le caractère répétitif des riffs et des rythmes. A chaque fois on y trouve un petit truc pour sauver, comme le passage bien noir avec le violon, mais je pense tout de même que deux titres en moins aurait équilibré un album trop rempli sans la richesse qui compenserait cette impression.

L'artwork colle bien à l'album et pour la réédition nous avons des extraits de presse, avec photos/chroniques/interviews d'époque, sympa pour remettre en contexte bien qu'en polonais (que je n'ai pas la chance de maîtriser). Les textes eux sont en anglais, par contre là je comprend et c'est truffé de fautes. C'est old school!!! Alors aucune importance!
Voici donc une belle occasion de découvrir un disque fondateur pour beaucoup (mythique en Pologne) qui recèle une identité à part et de très bons moments de dépression. Je vous encourage aussi à écouter la suite des productions du groupe qui contient de très bons albums!





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
PANDEMONIUM - Misanthropy PANDEMONIUM - Devilri – extended edition (édition numérotée)


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut