CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FLYING COLORS
Live in europe [ 2013 ]
DVD Live (Durée : 115.00)
Style : Rock prog
Informations :Editions : 2CD / DVD / Blu Ray / Box Set 3 LP
Interview :
Contact label : http://www.mascotlabelgroup.com
Contact groupe : http://flyingcolorsmusic.com/ http://www.reverbnation.com/flyingcolors
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 05 octobre 2013 - Chroniqueur : Maulny77
 

Avant tout commentaire, je me dois de rappeler que l'album éponyme de Flying Colors paru en 2012 n'a pas fait l'unanimité, on aime ou on rejette. Cependant les cinq musiciens ont entrepris une tournée européenne dans la foulée et ont profité d'un arrêt, Tilburg, aux Pays-Bas pour immortaliser leur prestation. Le souvenir se veut être décliné en double album, DVD, Blu-ray ou vinyle en édition limitée. Ayant reçu le 2CD et le DVD, j'ai porté mon choix en premier sur le support audio. Je reste agréablement surpris dès le début par la qualité sonore de l'album.

Est-ce une production irréprochable ou un opus gorgé d'overdubs? Je reste sur mon premier avis, comment et pourquoi de telles icônes tricheraient elles?

La tracklist : celle du double cd et du dvd sont identiques, soit 17 titres, hormis un morceau bonus pour le support vidéo sur lequel je vais revenir un peu plus loin.

La musique : le groupe visite la globalité de son unique album agrémenté de 7 titres provenant de la carrière des musiciens ou de source externe pour "Hallelujah" (Leonard Cohen). L'entame du concert qui débute par "Blues Ocean", titre rock jazzy à la basse groovy, va rencontrer le domaine du hard par "Shoulda Coulda Woulda" ou "All Falls Down" apportant une touche puissante par ses riffs lourds et incisifs. Le milieu de la pop rock et 70's n'est pas oublié avec avec "Can't Find A Way" (Endochine) "Better Than Walking Away " / et "Love Is What I'm Waiting For", le morceau n'est pas sans rappeler Supertramp. "The Storm" , "Forever In Daze" et "Kayla" nous conduisent vers le milieu prog énergique, pour le moins pas déplaisant, idem pour la conclusion de set "Infinite Fire". Quelques moments plus calmes sont de la partie avec "Repentance" (Dream Theater) et " June" (Spock's Beard), plus fusionnels par la reprise de "Odyssey" (Dixie Dregs).

Les musiciens : les 5 compères n'ont plus rien à prouver, l'on connait leur qualités techniques respectives, leur qualités d'interprétations. Tout au long du show, il transpire une joie d'être sur scène, de jouer ensemble et de restituer ce plaisir auprès du public. Neal Morse apporte de magnifiques nappes et arrangements ainsi qu'un soutien vocal se mélangeant parfaitement avec la voix de Casey McPherson. Le chanteur et guitariste rythmique s'expriment dans un registre vocal plus proche de la pop que du rock imposant. Il revisite de fort belle manière "Hallelujah" (Leonard Cohen)... Steve Morse envoie du lourd au niveau rythmique et délivre de splendide soli rock, bluesy ou jazzy. La section rythmique n'est pas en reste, Mike Portnoy assure le spectacle derrière les fûts, tout en assurant une parfaite assise. La batteur se charge de communiquer avec le public. Quant à Dave LaRue, non seulement il démontre au combien il maîtrise son sujet, slap, tapping, douceur, ligne imposante... se voit être le seul musicien a obtenir son solo "Spur of the Moment" (Dave LaRue) mais en plus la production met le son de sa basse en valeur par rapport aux autres instruments.

L'image : même si la qualité de l'image n'est pas parfaite, la production propose des plans variés faisant des focus sur chaque musicien, des vues larges... malgré le léger voile, on en prend plein les yeux.

Le titre bonus : restez devant votre écran car le show n'est pas fini, on retrouve le groupe dans une sorte de titre caché pour une interprétation furieuse de "Space Truckin" (Deep Purple).

Le documentaire : en bonus sur le DVD,"First Flyght" une séquence de 45 minutes présentant le groupe sur la route et en coulisses.

La conclusion : l'ensemble n'est résolument par hard et encore metal, mais ces deux supports sont intéressants et agréables. Cet instant live de Flying Colors est à recommander à tout fan de musique.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
FLYING COLORS - Flying colors FLYING COLORS - Second nature FLYING COLORS - Second flight: live at the z7 FLYING COLORS - Third degree

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top