CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KILLER BEE
Evolutionary Children [ 2013 ]
CD Album (Durée : 49.37)
Style : Hard Rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.mightymusic.dk/
Contact groupe : http://www.killerbee.se https://myspace.com/killerbeesweden
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 08 octobre 2013 - Chroniqueur : Charcoal.Blood
 

Ceux qui ont suivi de près la vague Hard Rock des années 90 se souviendront peut-être des Suédois de KILLER BEE. Le groupe a en effet posé son empreinte au début de cette décennie avec trois albums avant de sombrer aux oubliettes durant quinze ans. L’activité reprend en 2011, l’opus « From Hell And Back » voit le jour un an plus tard et donne des ailes aux Scandinaves qui ne se reposent pas sur leur lauriers. Le résultat de cet acharnement au travail n’est autre que ce « Evolutionary Children », le cinquième disque de leur discographie, à paraitre sur Target Music.

On ressent d’emblée un état d’esprit assez fun et sans prise de tête. D’ailleurs KILLER BEE fait parfois penser aux Américains d’UGLY KID JOE, le côté Heavy en moins. On peut aussi noter une légère influence de MÖTLEY CRÜE sur « … » mais cela n’est pas très probant et on peut dire que les titres sont délivrés de façon assez personnelle. L’architecture des compositions est simple et on sent une véritable volonté de bien faire et de convaincre mais malheureusement, les intentions du groupe ne réussissent pas à garder l’auditeur en suspens. Les chansons sont pourtant bien écrites, les arrangements soignés, mais l’attirance mélodique ne fonctionne pas et l’on décroche carrément au bout d’une poignée de morceaux. Dommage, les moyens concernant la production n’ont pas été revus à la baisse, on pouvait donc s’attendre à beaucoup mieux de ce second essai post-reformation.


KILLER BEE aurait peut-être dû s’accorder plus de temps et de réflexion sur la qualité des compositions. Aller trop vite s’avère parfois dangereux. Dans ce cas, c’est tout simplement dommage car l’album présente des qualités qui ont beaucoup de mal à durer en longueur. En définitive, l’opus devient un support sonore auquel on ne fait plus attention et que l’on écoute en bruit de fond.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR