CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MASTER
The Witchhunt [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 53.11 - Style : Death-metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.fda-rekotz.com/‎
Contact groupe : http://www.master-speckmetal.net/ https://myspace.com/masterspeckmann
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 09 octobre 2013 - Chroniqueur : g-rom
 

Une présentation de MASTER serait malvenue pour tous les férus de "death-metal", mais les plus jeunes ne connaissant pas forcément ce groupe, une petite leçon d'histoire métallique s'impose. MASTER est né en 1983 aux USA, à Chicago plus précisément, et à participé à l'essor du genre avec CANNIBAL CORPSE, OBITUARY ou DEATH à la fin des années 80 et le début des années 90. Mais à l'inverse de ses congénères, MASTER n'a pu s'extirper de la masse et ne reste connu que par les plus initiés, sans doutes dû à la qualité irrégulière de ses différentes livraisons mais aussi à des changements incessant de "line-up". Après un "New elite" de très bonne facture, le trio, composé de Paul Speckmann au chant et à la basse, de Zdeneck Pradlovsky à la batterie et de Alex Nejezchleba à la guitare, publie son dernier méfait en date, intitulé "The witchhunt".

Les hostilités débutent avec le dynamique morceau éponyme "The witchhunt" où tous les ingrédients qui font la personnalité de MASTER sont bien présents. La rythmique est alambiquée mais assez "thrashy", la guitare est incisive et Paul Speckmann éructe avec une grande conviction dans un registre très particulier à la croisée des chemins entre John Tardy (OBITUARY), George ischer (CANNIBAL CORPSE) et le chant typique du "hardcore", qui font de lui une sorte de Lemmy Kilmister du "death-metal".

Les morceaux alambiqués sont légions tout au long de l'opus et sont d'une efficacité redoutable ("The witchhunt", "Plans of hate" ou "Remove the clowns") et promet une guerre certaine dans le pit lors des prochaines prestations "live" du groupe. Mais MASTER sait varié les plaisirs en proposant des passages plus lourds avec des ralentissements salvateurs qui, au lieu de faire office de respiration bienfaitrice, vous tombent dessus telle une massue, "Another suicide", "God of thunder", "Manipulate to exterminate" mais aussi le véloce "Waiting to die" en sont les parfaits exemples.

Cependant, "The witchhunt" ne s'ouvre pas à la première écoute intégrale, voir même à la deuxième (la première étant presque rébarbative), les moins tenaces risquent de jeter l'éponge assez vite et c'est bien là, le problème principal de "The witchhunt". Non pas que les structures soient d'une grande complexité, mais quasiment rien ne ressort de cet opus, et, il est fort à parier que s'il ne s'agissait pas de MASTER, il serait vite partie aux oubliettes. Ce disques demandent de l'attention et surtout une curiosité réelle pour qu'il puisse s'ouvrir complètement à vous.

MASTER, conformément à son histoire, vient de publier un bon album, mais pas transcendant et certainement pas l'opus de l'année. "The witchhunt" possède des qualités indéniables et les musiciens font preuve d'une bonne technicité, certains morceaux sont redoutables, mais plusieurs écoutes seront nécessaires pour pouvoir apprécier cet opus, et, nul doute qu'un grand nombre de néophytes passeront à côté.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MASTER - The Human Machine


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut