CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SOLEKAHN
Nightlights [ 2013 ]
CD Album (Durée : 44.07)
Style : Dark/Death
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.mightymusic.dk/
Contact groupe : http://www.solekahn.com/v2/ https://www.facebook.com/solekahn.band
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 octobre 2013 - Chroniqueur : Lemniscate
 

Fondé en 1998, Solekahn est un trio français de dark/death qui nous présente aujourd'hui son deuxième album "Nightlights", neuf ans après un premier disque "The Great Divider" qui avait convaincu nombre de collègues.

Une fois n'est pas coutume, on va commencer par désigner un défaut majeur du disque : sa difficulté d'accès. En effet, "Nightlights" est un disque qui laissera comme première impression celle d'un ronflement grave de quarante cinq minutes sans intérêt musical. Il faudra beaucoup (trop ?) d'écoutes pour percer ce disque qui se révèlera, au final, meilleur que son prédécesseur. Le jeu en vaut il la chandelle ? Une fois mis à nu, ce deuxième album se montrera comme l'album des "plus" par rapport au premier : plus violent, plus sombre, plus grave, plus recherché etc...
Musicalement, on a un death sombre et lourd qui va s'aérer sans perdre sa noirceur avec un jeu sur les vitesses mais aussi des "soli de sample", comme sur les titre "Underestimate & Fail" et "Emissaries" et même des changements de style comme sur "Silence Until Chaos" où passages death et passages "groovy" (voire "catchy") vont s'alterner.
Côté production, c'est lorsque que l'on se penche sur celle-ci que l'on comprend la première impression laissée par ce disque. Ce n'est pas que le son soit mauvais, mais une basse ronde imposante plus des guitares lourdes plus une voix caverneuse plus des graves très présentes (voire trop présentes) donnent, au final, cette impression de ronflement. Un choix artistique "casse gueule" qui apporte de la personnalité à un disque qui sort déjà de l'ordinaire de part sa composition.

Au final, "Nightlights" se révèle être un disque qui va encore plus loin que "The Great Divider". Un univers particulier pour un groupe particulier.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top