CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


AUTUMNBLAZE
Every sun is fragile [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 54.26 - Style : Metal atmospherique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.pulverised.net
Contact groupe : http://www.autumnblaze-kingdom.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 octobre 2013 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Tant pis, je m'y colle, en sachant bien que ce groupe est apprécié, tout autant que les influences musicales qu'il affiche royalement, et que certains grinceront des dents en lisant cette chronique. Je ne vais pas descendre la musique d'Autum Blaze, ce n'est pas vraiment mon habitude, car je sais tout le travail qu'il y a derrière toute création musicale, je me suis donc un peu forcé pour écouter cet album bon nombre de fois en espérant y trouver quelque intérêt musical....


Mais je me suis ennuyé dès le deuxième morceau.... Non pas que les musiciens soient mauvais ou les compositions mal faites, mais le tout manque cruellement d'inspiration et de nuances.. Vous allez me dire, ce n'est pas du thrash, c'est de l'atmosphérique donc c'est cool et ça roule... oui, justement, ça roule tellement que ça tourne en rond... Je suis d'accord sur le style qui n'est pas très remuant par définition mais je préfère le génie d'un Pink Floyd qui savait faire de chaque moment un enchantement ou la surprise que crée à chaque fois un album de Marillion par exemple, de par le mélange des genres et les prises de risque...

On se noie dans une suite d'accords de guitare bien lourds sans réelles mélodies à la Katatonia, des claviers pompeux et sans vie, des refrains dont on ne peut se rappeler plus d'une seconde, une batterie dont le son doit être dû à un problème d'ORL de l'ingénieur du son ; l'esprit est triste, gris, sans âme et la lenteur des morceaux n'est pas sans rappeler les fameux Anathema, groupe encensé depuis des lustres mais qui pour moi n'a aucun autre intérêt que d'être gentillet et trop propret....

Le chanteur a certes un joli brin de voix, orné d'un accent allemand un peu trop perceptible, sans transcender les chansons et l'ajout d'une voix death qui répond au chant principal fait un peu remplissage et semble très mal venu dans ce style de morceaux, planants et sans relief... Même les deux morceaux chantés en allemand, « Im Spiegel » et « Mein Angel »ne suffisent pas à mettre un peu de piment dans la sauce, qui ne prend tout simplement pas.

En écoutant leurs autres albums, je me suis rendu compte que leur style de musique était volontaire et assumé, cet album est donc dans la continuité de ce qu'ils font depuis quelques années. S'ils trouvent des aficionados des atmosphères de ce « Every sun is fragile », tant mieux pour eux, pour moi, il manque une flamme, une identité, une émotion, une prise de risque même....





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
AUTUMNBLAZE - Perdition diaries

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut