CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PROFANATICA
Thy kingdom cum [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 33.56 - Style : Black metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.hellsheadbangers.com
Contact groupe : http://www.facebook.com/pages/Profanatica/41473263305 http://myspace.com/profanatica
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 novembre 2013 - Chroniqueur : Vyzhas
 

Le black metal commence petit à petit à prendre une place de choix au pays de l'Oncle Sam. Avec les références internationales tels que Xasthur, Nachtmystium ou le duo américano-colombien Inquisition, la scène black américaine a su montrer à ceux qui en doutaient encore que les Etats-Unis pouvaient rivaliser avec leurs homologues européens en termes de noirceur et d'ambiances glaciales . Mais ce n'est pas le cas de tous les groupes, certains restent malheuresement inconnus (à tort ou à raison) à cause bien souvent d'un manque d'inventivité. Profanatica fait parti de ces groupes de black américains qui restent d'éternels seconds couteaux.

Formé en 1990 à New York, ce groupe a la particularité d'avoir eu en son sein trois anciens membres du combo mythique de death metal Incantation. Le groupe a ensuite splité en 1992 et a été reformés en 2001 par le batteur/vocaliste Paul Ledney avec deux membres de sessions. Fin novembre 2013 sort leur troisième album dont le nom est un jeu de mots aussi grotesque que grivois et "sobrement" intitulé : "thy kingdom cum".

Alors que dire de cet album arborant ce nom si poétique ? La conclusion à tirer après écoute du disque est que la musique est à l'image de son intitulé, c'est-à-dire de très bas niveau (attention je n'ai pas dit sans aucun intérêt, mais on en est pas loin). En effet, il y a très peu de choses à retenir à propos de cette galette, à commencer par la pochette tellement clichesque qu'elle en est ridicule. Mais passons sur ce détail, le pire reste à venir... La production est sans aucun artifice et purement old school, jusque là rien à signaler. L'album commence enfin ses hostilités et là, la musique se révèle d'une banalité, d'une médiocrité et d'une linéarité assez inédites (même si il y a largement pire ! Oui c'est possible !). Médiocrité mise en exergue par le jeu approximatif des musiciens (la batterie n'est clairement pas en rythme sur la plupart des morceaux), les riffs sont basiques à en pleurer et le chant de Paul Ledney est comment dire...indigeste ! L'homogénéité de l'album n'arrange en rien et participe au dévéloppement croissant de l'ennui ressenti lors du disque, avec l'impression d'entendre 8 fois le même morceau avec les mêmes structures et les mêmes breaks de batterie. Je passerai sur les tenues de scène clownesques des membres, je pense que l'album et le groupe ont déjà été suffisamment chargés.

La décision s'avère sans appel, "thy kingdom cum" est un album dépourvu d'intérêt. Les compositions sont banales et révèlent un manque flagrant d'inspiration et une technique bancale des musiciens. Mais cet avis ne concerne que votre serviteur, les amateurs d'un black primitif, crade et sans fioritures y trouveront sûrement leur compte. Je vous laisse seul juge...





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
PROFANATICA - Disgusting blasphemies against god PROFANATICA - Sickened by holy host


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut