CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MAGOA
Topsy Turvydom [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 40.52 - Style : Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.klonosphere.com/‎
Contact groupe : https://www.facebook.com/magoaband http://www.reverbnation.com/magoa
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 10 novembre 2013 - Chroniqueur : Maulny77
 

Voyant qu'un buzz commence à circuler autour des franciliens et de leur premier EP "Animal" paru en 2012, je me suis senti obligé de m'arrêter sur leur premier full-length. Il vaut mieux regretter que d'avoir des remords... "Topsy Turvydom" vient donc me rejoindre pour le pire ou le meilleur !!! Seule sa découverte est à même de me donner une réponse.
Avant de déposer la galette dans mon mange disque, je m'arrête sur le contenant. La pochette présente un lion-homme hybride en premier plan, secondé d'une ambiance antique égyptienne. Le tout réalisé en noir et blanc dégage une certaine puissance et procure à véritable plaisir visuel.

L'intérieur du digipack précise que les musiciens ont mis tout les atouts de leurs cotés en ayant enregistré l'album aux Etats-Unis dans les studios de Charles "Kallaghan" Massabo.

Et le contenu, alors ?

Au niveau compositions, Magoa maîtrise et distille une subtile mélange de riffs brutaux et dévastateurs, d'arrangements vocaux et de samples. Le groupe accorde sa musique avec la traduction du titre de son album, l'assemblage de metal moderne énergique et des sonorités électro pourrait engendrer un état de confusion et de désordre, il est maîtrisé et parfaitement dosé.
L'album débute sur les chapeaux de roues et "Ailleurs", s'il ne vous a pas fait partir, va vous en mettre plein la tête, d'entrée la musique du groupe est là pour vous anéantir. Les dix titres suivants à l'exclusion de "Party Time" qui relâche légèrement la pression vont débouler à toutes berzingues, sans répits, sans vous permettre de reprendre votre souffle et vos esprits. La construction des morceaux s'accorde à cet état d'esprit par la faible présence de soli. Les compositions arrivent à être variées et intéressantes, elles rappellent à l'auditeur des groupes cultes comme Fear Factory pour ses mariages indus et electro, Linkin Park par moment pour des associations rap / metal / samples mais aussi Gojira sur certaines conclusions de riffs.

L'ensemble de l'album est homogène et ne souffre pas de redites, les musiciens exécutent les titres sans mollir. Les riffs sont puissants, écrasants, les guitares savent se promener sur des lignes claires et nuancées. Les parties vocales sont riches et animées mélangeant un chant énergique, rempli de rage et des choeurs mélodiques. La section rythmique écrase tout sur son passage, l'artillerie est de sortie dans son plus belle habit.
Autant vous dire que le premier m'avait peu convaincu avec "Animal", mais il est certain que le groupe a fortement progressé et a réalisé un premier album puissant, bien construit, contenant des influences variées et habilement digérées. Magoa ne peut convenir à tous et "Topsy Turvydom" sera probablement chahuté, on aimera ou on détestera mais sort au moins des sentiers battus.

Les musiciens se positionnent dans la liste des formations prometteuses, espérons que les bons retours ne leur feront pas tourner la tête, et que ce cap ou plutôt cette identité sera maintenue pour la suite des événements.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MAGOA - Animal MAGOA - Imperial


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut