CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WHEN NOTHING REMAINS
Thy dark serenity [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 54.33 - Style : Doom/Heavy/Death
Informations :
Interview :
Contact label : http://solitude-prod.com
Contact groupe : https://www.facebook.com/whennothingremainsofficial‎ http://whennothingremains.bandcamp.com/‎
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 novembre 2013 - Chroniqueur : g-rom
 

WHEN NOTHING REMAINS est un groupe suédois, originaire de Göteborg, fondé en en 2010 par deux ex-NOX AUREA, Peter Laustsen (guitare, basse, clavier) et Jan Sallander (guitare, chant, clavier), ils sont accompagnés de Jerry Torstensson (batterie), également membre de DRACONIAN. Après un premier effort intitulé "As all torn asunder" en 2012, le combo remet le couvert moins d'un an après avec "Thy dark serenity", toujours publié chez Solitude Productions.

Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, l'artwork, aux forts accents gothiques, met l'auditeur sur la voie de la musique pratiquée. Il est à noter que Johan Ericson (DRACONIAN) s'occupe du chant clair, du mixage et du mastering de l'opus.

On se retrouve donc en plein milieu d'un "doom/heavy/death" mélodique dès le premier titre "I forgive you". Le groupe alterne entre passages lents et moments plus agressifs comme sur "She died in autumns rain", "Thy dark serenity", "A ravens tale" et son refrain efficace, ou encore, le froid et triste "When heaven once fell".

Mais voilà, malgré des qualités indéniables, "Thy dark serenity" tourne assez vite en rond et n'apporte rien de nouveau sous le soleil noir des ténèbres. Le sujet est maîtrisé à merveille mais l'originalité est belle et bien resté au fond de la tombe. Aussi, de nombreuses longueurs sont à déplorer et je dois avouer avoir eu beaucoup de mal à aller jusqu'au bout de l'écoute intégrale de l'opus tant les compositions agencées de la même façon, se ressemblent. Aussi, quelques morceaux sont vraiment dispensables comme le morceau éponyme "Thy dark serenity" pompeux à souhait, "Wings of the withered" ou encore "Like an angels funeral".

Le constat est sans appel me concernant, "Thy dark serenity" m'est complètement passé au dessus. Les compositions manquent cruellement de saveurs, d'originalité, le groupe poursuit sa route tracée sur l'opus précédent sans aucune prise de risques. Alors, certes, les aficionados du genre y trouveront certainement leur compte, quant aux autres...




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
WHEN NOTHING REMAINS - As All Torn Asunder WHEN NOTHING REMAINS - In Memoriam


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut