CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EYE OF SOLITUDE
Canto III [ 2013 ]
CD Album (Durée : 66.37)
Style : Extreme doom
Informations :
Interview :
Contact label : http://kaotoxin.bigcartel.com/
Contact groupe : http://eyeofsolitude.com/ http://listen.kaotoxin.com/album/canto-iii
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 décembre 2013 - Chroniqueur : g-rom
 

Et oui !!!! L'hiver est arrivé !! Le froid, le brouillard, les feuilles mortes, le paysage n'est que tristesse et désolation et, le dernier méfait de EYE OF SOLITUDE, intitulé "Canto III" ne va rien arranger au splean ambiant. EYE OF SOLITUDE est un tout jeune groupe britannique, formé en 2010, originaire de Londres, composé de Tristan Jefferies et de Indee Rehal-SAGOO aux guitares, de Chris Davies à la basse, de Pedro Caballero Clemente aux claviers, de Adriano Ferraro à la batterie et de Daniel Neagoe au chant. Le combo, aussi régulier qu'une horloge suisse, publie son troisième effort, qui fait suite au très bon "Sui caedere" en 2012 et à "The ghost" en 2011, sans compter les Ep "Awoken by crowns" (2012) et "The deceit" (2013).

"Sui caedere" faisait déjà ressortir les relents funéraires de la chose et, "Canto III" enfonce le clou à coup de massue. Il s'agit de "doom" bien sûr, mais d'un "doom" qui défie la lenteur elle-même, un "doom" plus lent que lent amis d'une extrême lourdeur où chaque coup de caisse claire semble être martelé avec une enclume de 10 tonnes. Tout est étiré au maximum et EYE OF SOLITUDE prend le temps d'installer les ambiances mortuaires comme l'introduction magnifique de "He who willingly suffers".

Mais où le combo se révèle très astucieux, c'est bien dans la mise en place de longues plages aériennes, planantes, qui font office de respiration salvatrice et permettent à l'auditeur d'éviter l'asphyxie ("Between two worlds", "I sat in silence"). Le groupe se permet même aussi de nous coller des "blasts" ici ou là, ce qui donne une impression de variétés et ce qui est assez rare dans le style pour être souligné.

La profondeur de cet opus, qui le différencie d'une grande majorité de ses confrères est, hormis la lourdeur intense de la musique, la voix de Daniel Neagoe, caverneux et gras au possible, qui ferait presque passer Chris Barnes (SIX FEET UNDER) pour un chanteur de "heavy" mélodique. Mais le bougre sait aussi se faire suave, doux et ultra mélancolique lorsqu'il passe en voix claire, ce qui rajoute à la noirceur générale de la galette.

Le "doom" est souvent victime de ses longueurs qui le rendent parfois imbuvable et, il faut admettre que EYE OF SOLITUDE ne fait pas exception à la règle. En effet, les longueurs sont présentes un peu partout, sans compter les riffs qui se répètent à l'infini. Aussi, les compositions sont toutes agencées sur les mêmes structures, il est donc difficile de valoriser un titre plus qu'un autre, qui, en plus des longueurs, font poindre une certaine lassitude sur la durée.

Cependant, "Canto III" est assez réussi et fait partie des plus belles sorties du genre depuis des lustres, les amateurs de "doom" seront ravis, voire heureux (un comble dans le "doom") mais ce pavé monobloc et homogène en laissera quand même plus d'un sur la tombe.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top