CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PIERCE THE VEIL
Collide with the sky [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 46.21 - Style : Emo post-rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://fearlessrecords.com/
Contact groupe : http://piercetheveil.net/ http://piercetheveil.net/music
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 janvier 2014 - Chroniqueur : Simius
 

6 ans après le début de la formation originaire de San Diego, le quatuor mené par le charismatique frère Fuentes reprend du service avec un troisième album : « Collide with the sky ».

Autant mettre les choses au clair tout de suite. Pour ceux qui ne connaissent pas, PIERCE THE VEIL est un groupe qui s'épanche bien plus dans le « Emo Rock » que dans le metal en tant que tel. D'autres parleront de « Post-rock », mais peu importe du moment que vous visualisez bien ce qui vous attend. Avant d'aller plus en avant dans la critique de cet album, je demanderai à tout ceux ou celles ayant des préjugés sur la musique « Emo » de les laisser de côté. Après tout, il faut savoir se montrer curieux pour pouvoir parler de musique, même celle à laquelle on n'adhère pas.

C'est sur ces bonnes paroles, pleines de bonnes intentions (croyez moi j'ai dû me les ressasser longtemps afin d'être le plus objectif possible) que nous lançons, avec peine et crainte, le CD dans le lecteur. Visualisez une bombe, dites-vous que vous êtes le mec qui doit couper le bon fil. Vous aurez à peu près le même ressenti que moi à cet instant précis... Trêve de plaisanterie et arrêtons nous quelques instants sur le concret. Passons l'intro : trop souvent surfaite, elle ne sert finalement qu'à donner le ton au reste de l'album et présente pas ou trop peu les compétences artistiques des artistes. Cette dernière s'achève d'ailleurs aussi vite, et l'on s'empresse de démarrer à 100 à l'heure sur « Hell is above ». La transition instrumentale est parfaite, les guitares s'envolent tout comme la batterie avant de laisser place au morceau plus complet mais tout aussi dynamique. La voix extrêmement juvénile de Vic renforce cette impression de fraîcheur et d'énergie. Alors après on est tout à fait en droit d'aimer ou de détester cette façon de chanter, au même titre que le grawl ou le grunt d'ailleurs. En parlant de chant puissant, on remarquera d'est la première piste de légères traces de scream en fond, renforçant le chant, pourtant déjà bien atypique. Mais rien de bien méchant comparé aux précédents albums. Les autres chansons se suivent, la bouffé d'énergie est constante, soutenue par un rythme véritablement endiablé. « Kings for day » a néanmoins retenu mon attention. Non content de trois featurings chant dont un avec le très cher Kellin Quinn (chanteur de la formation SLEEPING WITH SIRENS), où l'instrumentale fait d'entrée de jeu directement écho aux talents de compositions de Vic et de Tony Perry. Après études ces derniers n'en sont pas à leurs premier coup de maître en la matière. Les anciens albums de la formations présentent également d'intrigantes, mais envoûtantes mélopées ( ex : « Chemical Kid and mechanical bird » du premier album) démontrant une certaine capacité technique du quatuor. Bref niveau compo, il faut bien avouez que les gars de PIERCE THE VEIL ne perdent pas la main tout en sachant se renouveler. Seul bémol (hormis le fait que ce soit du rock emo... désolé il faut bien que je me lâche une fois) que l'on peut reprocher à ce nouvel album, mais à beaucoup d'autres groupes récents : les continuelles touches d’électro que l'on peut retrouver un peu partout. Tels certains types de champignons sur lesquels je ne m'étendrais pas : ça ne se voit pas tout de suite, mais quand on les a repéré ça pourrit tout le reste. A mon sens, la recherche absolue d'un coté « hipe » et novateur en ajoutant des petits traits à la mode d'électro vient un brin gâcher la composition pourtant brillante.

En bref, il semblerait que j'ai réussi à couper le bon fil... La bombe a effectivement explosé en plein dans ma pauvre caricature faciale. Du reste, c'est un véritable souffle d'énergie qui ressort de ce « Collide with the sky », bien loin d’assommer ou d'endormir l'auditeur par des schémas musicaux trop répétitifs. C'est jeune (un peu trop à mon goût mais bon), la production est propre, et la production est au rendez-vous. Au bout du troisième album, PIERCE THE VEIL nous prouve une fois encore qu'ils savent tenir la longueur... et ce, même dans la cours des grands.

King For A Day from Pierce The Veil on Myspace.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut