CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FREEDOM CALL
Beyond [ 2014 ]
CD Album (Durée : 59.33)
Style : True power metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.spv.de
Contact groupe : http://www.freedom-call.net
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 janvier 2014 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Qu'est-ce qui ressemble plus à un album de Freedom Call qu'un autre album de Freedom Call ? Un autre album de Freedom Call ??... ou un album de Manowar... ou un de Gamma Ray... Bienvenue dans le plus kitsch des groupes de true metal, où l'évolution semble figée dans l'espace et le temps, et où les ritournelles métalliques et autres comptines d'heroïc-fantasy frelatées semblent tourbillonner dans un vortex sans fin... mais vraiment sans fin...


Je sais, vous allez me dire :
« Tu t'attendais à quoi ? A un album de rap ? D'electro-metal ? De funk ?
Et moi de vous répondre, la tête basse :
- Non, mais vous savez, je suis un grand naïf, j'espère toujours que les gens évoluent dans la vie, tout en gardant leur identité.... Excusez-moi si j'ai foi dans le changement....
« Oui, mais c'est du second degré, la musique de Freedom Call.... Ils ne se prennent pas au sérieux...
- Ah..... c'est donc ça.... vous êtes sûrs ??? Bon, si vous le dites.... Mais vous savez, les meilleures plaisanteries sont les plus courtes..... Là, il faut se taper une galette entière quand même... Il en faut du courage..... ou du masochisme...

Bon, allez, Je suis un peu mauvaise langue avec ce groupe, je le reconnais, mais je ne savais pas qu'on pouvait encore sortir un album aussi puéril et convenu en 2014....

Le pire de tout est que rien n'est mal fait, bien au contraire, musicalement les chansons sont exemplaires ; tout se tient, les musiciens n'ont plus rien à prouver après neuf albums studio et deux live, les mélodies, kitschissimes à souhait, sont bien présentes, les compositions sont bien pensées, les doubles grosses caisses à fond résistent au temps, les choeurs grandiloquents et belliqueux rejaillissent une fois de plus d'un lointain passé qu'on croyait révolu depuis Kings of metal de Manowar, les accords majeurs rehaussent l'honneur et la gloire des batailles victorieuses de nos guerriers teutons, les sons de trompettes et de cornemuses semblent tout droit sortis d'un vieux clavier Casio des années 80 pour les nouveau-nés voulant débuter la musique, les textes enfantins sur des guerriers très forts avec un cœur de pierre et des dragons qui chevauchent les courageux chevaliers d'acier... (ah, c'est le contraire ? Désolé, c'est tellement compliqué tout ça... le bien, le mal, la vie, la mort...) nous bassinent pendant tout l'album, fusionnant tous les clichés jamais réalisés dans le Heavy-Metal depuis quelques décennies... Bien joué les gars, tout est rassemblé...

Eh ben, vous savez quoi ? Ça fonctionne toujours... oui, malgré mes plaisanteries douteuses et mes sarcasmes un peu cyniques, je me suis pris à taper du pied et à chanter quelques bribes de refrain dès la deuxième écoute... Faut dire que les paroles sont assez simples à retenir, quand on connait le sens de dragon, ride, heart of the warrior, fighting, union, strong, freedom, heaven, hell, battlefield... on a tout compris et on pourrait même composer des refrains pour leur prochain album... Chiche ?


Il y a quelques morceaux imparables tout de même, comme « Beyond » qui est un beau moment épique, et où le chanteur Chris Bay prend toute sa grandeur et nous met quelques frissons par-ci par-là... « Dance Off the Devil » est très intéressante également, on entre dans une sorte de transe au milieu de percus tribales africaines, comme un danse vaudou, très inspirée... On peut aussi s'attarder sur « Paladin » très fouillée, très harmonieuses, et où l'on remarque une fois de plus la musicalité du timbre de voix de Chris Bay, très mélodieux, très agréable, pour une fois qu'il n'est pas planqué derrière 50 pistes de choeurs..

Maintenant, à savoir s'ils ne se prennent vraiment pas au sérieux, (à l'instar des cultissimes Spinal Tap et leur film génial où la parodie du pauvre groupe de hard-rock d'ados attardés est volontaire, ou encore des plus récents français Ultra Vomit, comiques à souhait), ou s'ils croient réellement en ce qu'ils jouent et se rendent compte en toute conscience de la désuétude de leur propos.... La question reste posée... N'empêche, même si la musique n'est qu'un moyen détourné de parodier et de fustiger tous les groupes et les styles sans inspiration nouvelle ni évolution musicale, quatorze morceaux de suite, c'est beaucoup trop long !!! Un EP 5 titres aurait été largement suffisant et assez rigolo pour apprécier la blague à sa juste valeur.... Mais quatorze...... ce n'est plus aussi drôle !!! Allez, gloire aux chevaliers qui traversent librement les champs de bataille autour de centaines de cadavres sanglants comme des braves et que les cœurs forts soient unis dans la mort...ou dans la vie.. ou ailleurs... oh je sais plus moi !!! A jamais !!! Forever !! J'ai bien résumé propos de cet album là, non ? ... Ne m'en voulez pas, ils l'ont bien cherché !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
FREEDOM CALL - Live invasion FREEDOM CALL - The Circle Of Life FREEDOM CALL - Dimensions FREEDOM CALL - Land of the crimson dawn

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR