CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WE ALL DIE (LAUGHING)
Thoughtscaning [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 37.33 - Style : Dark metal introspectif
Informations :
Interview :
Contact label : http://listen.kaotoxin.com
Contact groupe : https://www.facebook.com/wealldielaughing?ref=ts&fref=ts http://listen.kaotoxin.com/album/thoughtscanning
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 mars 2014 - Chroniqueur : Simius
 

C'est la rencontre de deux individus, deux caractères, deux expériences différentes et pourtant un projet commun, sorti le 14 janvier dernier : « We all die (laughing) ». Un projet à part entière, plus qu'un album d'ailleurs, que ce combo de choc franco-belge nous invite à explorer à travers 2 pistes … Oui, deux pistes. Court ? Vous risquez sérieusement d'être pris au dépourvu. Arno Strobl et Déhà n'ont décidément pas la même façon d'appréhender la musique comparer à la plupart des groupes, et c'est ma foi, ce qui fait le charme de cette formation atypique. Nous parlons ici de musique, de vraie musique j'entends. Ce qui semblerait être bien plus qu'un simple album d'une douzaine de pistes plus assommantes les unes que les autres par leurs manque d'originalité, leurs redondances phoniques , leurs univers plats et ternes ne tenant que sur une durée limitée de 3 ou 5 minutes, s'inscrivant dans un registre ultra défini… La musique n'est-elle pas faîte pour nous faire rêver, nous évader, ou au contraire nous renvoyer à une certaine réalité ? A vous d'en juger. Du reste, c'est ce que les gars de « We all die (laughing) » ont néanmoins tenté de faire sur leur album « Thoughtscanning » , présentant donc deux pistes : « Back to Black » et « Thoughtscan » qui ne fait rien qu'à elle pas moins de 33 minutes. Bienvenue dans un dark metal introspectif qui ne vous laissera pas indifférent...

Reste à savoir à quoi s'en tenir en matière de musicalité, de style. Le plus pertinent serait simplement de vous citer les différents projets de ses deux acolytes pour le moins atypiques : Arno Strobl n'est autre que le chanteur et fondateur de CARNIVAL IN COAL et a plus récemment offert sa voix au groupe rocambolesque 6H33. Quant à Déhà, la touche plus instrumentale du duo, c'est tout simplement un électron libre, voguant de projet musicaux en projet musicaux solos tous plus hétéroclites les uns que les autres (allant du speedcore jusqu'au atmosphérique black metal en passant par du reggae ?...). « Thoughscan » est donc une musique hors du commun et riche, produite par deux artistes provenant d'autant d'horizons que la scène metal peut avoir en son sein. Ces 33 minutes en font pourtant une musique qui reste assez difficile à appréhender. Les gars de WAD(L) ont voulu prendre leur temps pour créer un univers qui leur soit propre, un univers collant parfaitement avec le titre du projet et l'artwork fabuleux de Maxime Taccardi ( NECROPHAGIA, KRG …). Une virée dans les méandres de l'absurde, une remise en cause de notre condition, ironique et acerbe virevoltant entre un métal survolté et ambiant, groovie et pourtant sombre. Un sourire jaune à la face de l'humanité que le duo aime à développer au fil de ces 30 minutes que l'on ne se lasse plus d'écouter tant la composition du morceau est ponctué de soubresauts, de parties plus calmes, plus mélancoliques aussi. En bref, une musique qui a la particularité de nous parler, nous conter une histoire, comme peut le faire penser l’intégration d'un passage du film «  le cœur des hommes » : « Encore faut-il se poser la question »... A chacun d'y voir un message, si message il y a. Mais ne nous enlisons pas sur des termes ou interprétations philosophiques. Sur le point de vue du mastering et du mixage de ce projet, c'est El Mobo ( OTARGOS, FLESHDOLL, ARCHITECT OF SETH …) qui a pris le bébé en main. Aucun souci à se faire donc de ce côté là : une batterie ronde précise, une basse des plus présente, une guitare pas trop étouffante accompagnée des deux voix de Arno et de Déhà tantôt agressives, tantôt claires et travaillées. Je ne saurais donc trop vous recommander de vous laisser immerger par les flots tumultueux de cette musique unique en son genre. La suite quant à elle reste dans un registre plus … conventionnel si l'on peut dire. Il s'agit ni plus ni moins d'une reprise de « Back to Black » de la regretté Amy Winehouse, le tout mijoté à la façon burlesque comme aime si bien le faire ce chère Arno Strobl dans le genre. Ajoutez y un certain aspect malsain et c'est comme si nos chers acolytes chantaient une ode funéraire en l'honneur de la défunte chanteuse. Le tout vient se finir sur un « ...Black... » perdu dans les méandres de la mélodie et nous voilà complètement conquis à la suite de cette performance, ou plutôt cette expérience unique que nous offre WAD(L).

« Thoughtscanning » est à n'en pas douté une des meilleures sorties de ce début d'année. Le concept est prenant jusqu'à la dernière minute, jusqu'à la dernière note. Il faudra tout de même faire un effort d'audition pour pouvoir apprécier le projet de ces deux déjantés à sa juste valeur. Un projet pour le moins inhabituel, relevant les codes pré-établies, y apportant une touche d'innovation technique et mélodique qui tiendrait presque du génie. Malheureusement, je crains avec regret que cet album à part entière ne soit apprécié du grand public à sa juste valeur tant il nous présente un aspect atypique de la production musicale. Il n'en reste pas moins une véritable réussite.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut