CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ROBOT ORCHESTRA
Robot Orchestr3 [ 2014 ]
CD Album (Durée : 39.57)
Style : Post Rock Experimental
Informations :
Interview :
Contact label : https://www.facebook.com/pages/tornado-prod/441680832554392
Contact groupe : http://robotorchestra.free.fr/ http://robotorchestra.bandcamp.com/
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 mars 2014 - Chroniqueur : NegativeHate
 

La Rochelle, la nuit. Une pluie fine tombe des nuages grisonnants et surchargés d'eau. On distingue trois silhouettes dans la pénombre. L'une des trois tient une forme carrée entre ses mains. Les échos d'un concert lointain résonne sur les murs des édifices. Les trois hommes sont ROBOT ORCHESTRA. L'enfant qui est dans leur main s'appelle « Robot Orchestr3 ». Les trois silhouettes passent et disparaissent dans la nuit. Nous sommes le 25 janvier 2014, « Robot Orchest3 » est né.

Pourquoi cette introduction assez poétique ? J'ai été tout de suite inspiré par la pochette du CD que j'ai entre les mains. Elle mêle le monde antique et le monde contemporain à merveille ! Bon, passons aux choses sérieuses, la musique ! Et bien c'est la même chose... On commence donc par une intro à atmosphère de voyage à la guitare à laquelle vient se rajouter la voix puis la batterie, puis un moment de calme intense. Et là boum ! On décolle dès la première musique vers un « music-trip » à plusieurs sonorités : quelques touches d'electro (une batterie modifiée par exemple) , une pincée de violon... C'est sombre mais c'est beau ! Plusieurs timbres de voix se font entendre, tantôt éraillée, tantôt à la limite criée, tantôt discrète et mélodieuse... « We don't care... ». Puis, « Sunday Hangover » arrive et nous donne une toute autre facette de l'album. Des instruments groovy à la indie rock du style THE BRAVERY (une basse avec de l'overdrive, une guitare aux sonorités electro, une batterie simple mais groovy) ainsi que le violon, le synthé etc. donne une ambiance plus pêchue, et, comme ils le disent eux même, plus chant de courage. « Time has gone, To build the new home » est la phrase, tirée de « Pendule », qui résume le mieux ce sentiment. L'album se termine sur une chanson en français qui est très forte en sentiment : la voix alterne entre le grave et la voix éraillée qui donne de la souffrance. Une note sombre donc..

Conclusion ? Chaque musique est une épopée, une exposition de sentiments, un voyage. Mes oreilles sont en extase. Seul défaut à mes yeux, la coupure trop directe entre les deux parties du CD, ce qui fait redescendre l'auditeur dans son voyage... Mais en tout cas la perfection n'est pas lointaine !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ROBOT ORCHESTRA - Birth(s)

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top