CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DISAGONY
Venom dish [ 2013 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 45.07 - Style : Rock grunge
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.snowhite.de/
Contact groupe : https://www.facebook.com/Disagony?fref=ts http://disagony.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 mars 2014 - Chroniqueur : Pounk
 

Issu d'une rencontre entre Lynn Maring et Alexandre Davoine, tous deux rejoints par Rafael Peregrina en tant que bassiste, Disagony est un groupe natif de Genève, chez nos voisins suisses, évoluant dans un univers rock alternatif/grunge. Disagony entre au Kitchen Studio en 2010 afin d'enregistrer un premier EP composé de quatre titres aux côtés d'Yvan Bing, producteur très demandé ayant travaillé avec, entre autres, Ted Nugent ou encore Phil Collins. Fort de cette expérience et du succès rencontré par cet EP, sorti en 2011, Disagony continue d'écumer les scènes et de nouvelles compositions prennent forme en vue d'un album, celui-ci sera enregistré au printemps 2012, toujours en collaboration avec Yvan Bing et nous parvient en 2013 baptisé "Venom Dish", chez Irascible pour la distribution Suisse et Snowhite pour les autres pays.

En me penchant sur l'album je suis tout d'abord frappé par le design de la pochette, on adhère ou pas mais ça m'évoque ce fameux rêve qu'énormément de personnes auraient soit-disant déjà eu, je suis sûr que vous voyez ce que je veux dire, ce fameux rêve où le matin vous vous réveillez dans le plus normal des mondes, la plus normale des journée, vous vous rendez en cours, où encore au travail et soudain vous vous apercevez que vous avez oublié de vous habiller. Là c'est un peu la même chose et l'on surprend une femme dénudée visiblement dans un rayon de supermarché, heureusement pour elle ce n'est pas le rayon surgelés... Trêve de plaisanteries penchons-nous à présent sur le contenu de l'album. Le trio formé par Lynn, guitariste et chanteuse, Alex, batteur, et Raf, bassiste nous distille un rock/grunge sur fond d'influences 90's aux ambiances variées, avec des morceaux énergiques qui donnent envie de se déhancher tels que "Wild Generation Y" ou encore "Unburied From Sand". On évolue parfois dans un univers un poil plus sombre avec des morceaux où les sonorités se veulent plus lourdes et pesantes comme dans "Gender Identity Disorder", "No Gold But Your Eyes" ou "Tender Revolver", en passant par des morceaux beaucoup plus calmes et posé avec "Insobriety" ou encore "Spirit Mechanism". Lynn nous accompagne durant le cheminement de l'album avec sa voix rauque aux multiples facettes afin de nous faire voyager sur un nuancier émotionnel qui se veut plus varié que lors du premier EP.

Disagony nous sert un très bon "Venom Dish", les morceaux se succèdent sans se ressembler et, malgré un côté désinvolte à l'écoute, on remarque que la recherche musicale est de la partie. La voix de Lynn vient apporter un véritable vent de fraîcheur en tranchant avec la lourdeur de certains riffs ou au contraire en accompagnant et appuyant les émotions procurées par des compositions aux saveurs variées.
Le trio genevois continue sa route, on sent que musicalement le groupe a mûri depuis leur premier EP et la différence se fait ressentir, toujours dans la même veine mais la touche de maturité en plus qui fait la différence et nous évite une sensation de déjà vu: l'EP ayant permis de dévoiler le groupe à un public de plus en plus large, "Venom Dish" devrait confirmer la mise.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut