last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine GAMMA RAY - Empire of the undead [ 2014 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (61.19) | Heavy-metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.ear-music.net
Contact groupe http://www.gammaray.org
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 25 avril 2014
Chroniqueur : Ivan.Jack

J'ai laissé de côté la musique de Gamma Ray à la fin des années 90 pour m'y intéresser à nouveau avec l'avant-dernier album prometteur, « To the Metal », il est vrai que j'ai toujours gardé une tendresse particulière pour ce groupe, tant par la voix et les compositions de Kai Hansen qui me ramènent irrémédiablement vers les premiers Helloween qui avaient tant marqué les esprits à l'époque que par le souvenir de la claque monumentale que m'avait provoqué les 2 premiers Gamma Ray, découvrant de ce fait un excellent chanteur, Ralph Scheepers, aujourd'hui brillant de mille feux dans Primal Fear...

Ce nouveau brûlot, « Empire of the undead », entaché par les méandres malheureux de la vie ( l'incendie du studio de Kai Hansen en fin d'année dernière ), semble plus noir, plus profond et surtout plus inspiré que leurs dernières productions ( bon, on est loin d'un Sigh no more ou d'un Powerplant quand même... ), on sent une tension, palpable et omniprésente, magnifiée par la voix plus rauque et grave d'un Kai Hansen assez énervé, difficilement reconnaissable dans les aigus, ce qui était pourtant sa marque de fabrique à ses débuts... (remember « Ride the Sky » d'Helloween..).

« Avalon » débute les hostilités de très belle manière, ce long morceau au refrain guerrier et envoûtant nous surprend par ces neuf minutes bourrées de mélodies diverses et de nombreux changements de rythmes. Morceau très réussi, suivi de bonnes chansons comme « Hellbent » aux influences Judas Priest plus que marquées (un mélange réussi entre Hell bent for leather et Metal Meltdown du Priest...), « Pale Rider » et son heavy bien en chair, rappelant sans conteste leurs compatriotes d'Accept et leur son tranchant, puissant et forcené et le classique mais efficace « Born to Fly » ; tout le problème de Gamma Ray est là, les gars savent jouer, c'est indéniable et savent composer de brillantes chansons, mais un refrain comme « Flying high like an eagle, touching rainbows in the sky », avec cette consonance années 80 genre Piece of Mind de Maiden ou encore Keeper 2 de Helloween ne devrait plus exister de nos jours... Bref, ça fonctionne quand même car on a le refrain dans la tête toute la journée, qui tourne et tourne encore...

On passera sur le single mega kitsch « Master of Confusion », réutilisant encore et toujours le riff de I want out de Helloween, certes magique mais un peu usé depuis 1988, non ?? Mais « Empire of the undead » reprend de plus belle le flambeau heavy-speed et Kai s'énerve un peu et hurle sa rage, au rythme effréné de la furieuse double grosse-caisse et des riffs assassins... On pourrait même croire à un morceau inédit de Megadeth période « So far, so Good, so What ? ».. Ah, ça dégraisse les dents, dîtes donc !!!

Et voici venue la ballade de l'album, « Time for Deliverance », pas foncièrement mauvaise car assez poignante dans l'intention et le chant un peu torturé, mais décidément pas le point fort du groupe... La suite est flamboyante, le bien-nommé « Demonseed » est noir, démoniaque et menaçant à souhait (qui a dit Painkiller ??), « Seven » se refait plaisir en nous balançant ce heavy-speed pulsé comme de l'air comprimé si bien fait et si emblématique et « I will Return », tout comme « Born to fly » nous laisse la trace de son refrain ancré dans notre crâne pour un temps long et indéterminé.

Le bonus « Built a world » clôt étrangement l'album car Gamma Ray nous dévoile un côté un peu pop que nous ne leur connaissions pas.... Étrange mais non dénué d'intérêt.

Vous l'aurez compris, cet album navigue entre superbes compositions (les « twin guitars » s'en donnent d'ailleurs à cœur joie..), morceaux passéistes, moyennement accrocheurs et mélodies trop entendues et désormais dispensables.... On est loin des débuts d'Helloween et des deux premiers Gamma Ray, « Heading for tomorrow » et « Sigh no more », le talent est toujours présent, palpable mais l'inspiration ne suit pas à chaque coup. Néanmoins, les fans du groupe se régaleront, des perles sont belles et bien présentes sur Empire of the undead, j'ai juste peur qu'ils soient arrivés à leur maximum et qu'ils ne peuvent faire mieux à l'avenir. J'espère me tromper...



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
GAMMA RAY - Land Of The Free 2 GAMMA RAY - Hell Yeah - The Awesome Foursome GAMMA RAY - To The Metal GAMMA RAY - Skeletons & Majesties LIVE GAMMA RAY - Master Of Confusion GAMMA RAY - Heading for tomorrow 25th anniversary edition

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
Le 26 avril 2014 - avalon a posté le commentaire :

c'est clair que c'est en demi teinte, les derniers albums (et celui ci) sont peu inspirés, il manque un vrai concept ou du genie, kai en avait bcp plus avant c'est dommage. ca reste tres bon en live par contre ^^


 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
MELVINS [St-Etienne - 42] > 07-07-2019
MELVINS [42] 07-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours