last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine ANDREAS ET NICOLAS - Singes du futur [ 2014 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (44.22) | Rock drôle
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.verycords.com/
Contact groupe http://www.andreasetnicolas.com/ https://myspace.com/andreasetnicolas
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 14 mai 2014
Chroniqueur : Mok

4 ans après la sortie de l'excellent "Super Chansons", le duo nantais nous revient avec un deuxième album. Avec une campagne de crowdfunding largement explosé, Andréas et Nicolas nous livre en ce moi de mai "Singes du Futur". Plus la peine de les présenter, Andréas et Nicolas ont assez écumé la France entière pour se faire un nom, et on retiendra notamment l'esprit loufoque de leurs chansons, l'humour décalé et les rythmes entêtants. En ce qui me concerne, j'ai écouté, ré-écouté et encore et encore écouté "Super Chansons", mais le sort de "Singes du Futur" en sera différent. Parlons-en.

Le groupe nous emmène dans le vaisseau Ejignat, direction planète Cribule. Nous sommes en l'an 4912, et nous sommes la dernière espèce animale, car oui, la voix off, prénommée Joly, un mélange entre Siri et Google Traduction, parle à Tramway, un petit cochon. Le disque serait donc un best-of des meilleures chansons ayant marqué l'humanité, laissant le choix entre Bach, Mozart, les Beatles et Andréas et Nicolas (entre autres). Soit, passons cette mise en scène qui annonce déjà la couleur, soit on aime, soit on n'aime pas, j'ai trouvé cette introduction inutile, et un peu lourde.

La composition instrumentale est pas mauvaise, le son est propre et on ressent différentes influences, et surtout différents univers qui mettent l'auditeur dans l'ambiance recherchée, vraiment pas mal. Parlons maintenant de la composition des textes, et c'est là que le bât blesse.

La chanson "Les vaches (rencontre du troisième pis)" est plutôt réussie, remplie de jeu de mots, et expliquant que les tâches des vaches sur leur peau seraient une carte de l'univers, la première chanson est donc satisfaisante.
S'en suit ensuite "Putain!Putain!Putain!", qui raconte l'histoire d'une personne ne trouvant pas ses vêtements tout en jurant, vous l'aurez deviné : Putain. C'est sympa, mais ça devient vite agaçant, heureusement les 40 dernières secondes sont prises par la voix off expliquant que la chanson qui suit est destinée aux enfants, pour annoncer la chanson "Super Salope".
Chanson du tout nouveau clip pour promouvoir l'album, qui de loin n'est pas le meilleur choix pour moi. Humour lourd, qui n'a pas réussi à me faire décrocher un seul sourire malgré les écoutes, c'est vulgaire et pas très drôle, on a connu le groupe dans de meilleures formes. La chanson se termine avec une discussion entre Super Salope et Crazy Clochard.
On devine bien sans mal que la chanson suivante s'appelle "Crazy Clochard". Là encore, pas leur meilleur hit au duo, surtout quand la moitié de la chanson est occupée par une histoire peu intéressante de crazy clochard à propos d'une de ses victimes, passons.
On retrouve la folie et l'esprit décalé dans la chanson "Mon costume de singe". Remplie de jeux de mots à tout va, ce n'est pas ma préférée, mais il faut avouer qu'il y a de la recherche et peu de superflu.
La chanson qui suit est une chanson d'amour qui fera rappeler, à tous les adolescents que nous étions dans un passé plus ou moins lointain, les râteaux que nous avons pu essuyer. Une chanson supplémentaire qui assure le rire. Paroles basiques, rythmes simples, riff accrocheur, et voilà une chanson qui reste en tête du matin au soir. Mais voilà qu'il y a un bémol à la chanson, cela avait si bien commencé pourtant. La chanson se termine sur une bonne chute, une histoire de sandwich, mais ils ont voulu épuiser la blague jusqu'au bout, la tirer le plus loin et le plus longtemps possible, ce qui donne 1 minute 20 inutile et lassante, sur 2 minutes 20 de chansons, ça commence à faire beaucoup.
Mononc' Serge nous invite dans la chanson suivante à venir en Abitibi. Et on retrouve à nouveau une bonne composition musicale, et le naturel de Mononc' Serge apporte une touche de fraîcheur. Les jeux de mots fusent et la chanson est plus qu'agréable à écouter plusieurs fois.
"Tempête d'astéro-hits" est certainement ma préférée, après l'introduction peu utile de l'éternelle voix off de Joly, on retrouve le duo nous livrer un medley de leur meilleur riffs, certainement des délires de répétition qu'ils ont compilé pour notre plus grand plaisir. On retrouvera notamment l'excellent "J'ai fais caca dans mon cartable" qui leur a valu de se faire virer de l'école primerde ; un remake de "Je collectionne des canards (vivants)" avec des textes comme "Dès qu'il y a un porc à la télé qui me parle d'un jambon, j'y go (gigot)" ; les nouvelles gammes majeures nantaises "Do Ré Mi Fa Sol La Sodomie" ; l'histoire d'un mec qui a abattu sa famille sur un coup de tête ; un petit poney super sympa très cool ; et la question "as-tu déjà vu Mamie Momo ?".
Prenez un hit mondialement connu et donnez le à manger à Andréas et Nicolas et ils vous cuisineront l'excellente reprise "Je t'aime à l'italienne" à la sauce napolitaine. Encore une fois, des riffs simples, des rythmiques loufoques mais entraînantes, qui donnent le sourire et qui restent facilement en tête toute la journée. Mais une fois de plus, la fin de la chanson avec la voix off expliquant la découverte de la planète Poussin et offrant à manger à Tramway est peu judicieuse pour deux raisons : premièrement ça commence à faire beaucoup de remplissage pour pas grand chose ; deuxièmement il aurait été plus intéressant de faire cette proposition de repas avant la chanson (puisqu'il s'agit d'une chanson de nourriture) et non après. Cela donne donc encore moins envie de prêter attention au discours cyborg.
Onzième chanson : "Chatroulette". La très bonne chanson qui date de 2011 (au moins, car je l'ai entendu en concert cette année là) au sujet de l'amour 2.0 nouvelle génération. La chanson est pleine de très bonnes blagues, de bonnes références avec d'excellents jeux de mots, mais rien de nouveau, un plaisir à demi-teinte, dommage.
Une chanson sur un homme qui tombe enceinte d'un éléphant, pourquoi pas, faut juste m'expliquer. 100% en absurdité, mais ce sera tout. La recette des chansons simples, répétitives et idiote s'épuise un peu, surtout quand il n'y a aucun sens ni logique, pourquoi pas, il y a pire sur l'album, mais il y a mieux aussi. La chanson reprend un peu du poil de la bête vers 1 minute 50 avec un peu d'humour.
La chanson suivante s'appelle "Super Chérie". Encore une chanson sur l'amour, sur les filles, l'infidélité, le mensonge, la déception. Je ne vais pas vous dévoiler la chute de l'histoire mais elle est tellement prévisible. L'instru est quand même à relever, contrairement aux paroles.
Passons donc à la fin de l'album avec "L'arrivée sur Cribule". 1 minute 24 narrative où Joly nous remercie d'avoir voyagé à bord du vaisseau, etc. Certainement de très bons délires et blagues de potes, mais de là à les mettre sur CD, il y a un pas que je n'aurais pas franchi.
Finissons enfin, et pour de bon, avec "Elle ressemble à un lapin (et pourtant c'est un homme)". Le titre annonce de bonnes choses. Une dernière chance de retrouver le duo comique artiste et musicien dans leur plus bel apparat ? Je ne saurai pas trop quoi dire sur la première partie de la chanson. J'ai une fois de plus du mal à les suivre et à comprendre leur chanson. La deuxième partie de chanson, qui commence à 2 minutes 30 est narrée par le Père Noël en personne qui présente les personnages apparus dans le disque, comme un générique de film le ferait. On y retrouve Audrey, Giedré, Super Salope, Crazy Clochard, le chien déguisé en singe, Babar le roi des éléphants, Mononc' Serge, Joly, la voix off présente tout au long de l'album et enfin Tramway qui a le mot de la fin, un magnifique "Grouiiiin"

En définitive, et pour conclure rapidement après tout ce bla-bla acharné, le seconde opus d'Andréas et Nicolas n'est pas essentiellement mauvais, il est juste en dessous de mes espérances, et en dessous du premier album "Super Chanson" qui, comme son nom l'indique, contenait vraiment des super chansons. On retrouve ici quelques chansons vraiment intéressantes à écouter, des jeux de mots recherchés, et des bonnes tranches de rire. Mais à côté de cela, on a malheureusement trop d'humour bas et lourd, et la vulgarité peut faire rire, mais à dose correcte. On avait tellement plus de poésie dans le premier album "Montrez moi vos miches madame" en était le plus bel exemple. Au lieu de cela, on entend un "super salope" répété plus de 40 fois en moins de 3 minutes de chansons. Rajoutons à cela les 12 minutes de narration par voix off tout au long du CD, ça commence à faire vraiment beaucoup, ou peu justement. Oui je regrette le temps du précédent album. Et on quand on sait que les fans ont donné plus de 14 000 € sur un projet de 9 000 € et que la donation minimum pour avoir quelque chose en retour était de 20 € (juste pour le CD normalement 1 semaine avant la sortie, mais on a pu voir sur leur page Facebook qu'il ont apparemment eu des soucis de réception du CD, l'avantage de la semaine en avance était donc perdu), j'aurais été vraiment déçu et j'aurais une nouvelle fois regretté de pas donner mon argent à des jeunes artistes qui en demandent moins.

Je vais finir sur une note positive avec le magnifique "Connard" à la fin de l'album en faisant croire à la piste cachée. J'ai tellement ri.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
ANDREAS ET NICOLAS - Super Chansons

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
BLOOD AND SWEAT [Perpignan - 66] > 21-09-2019
BLOOD AND SWEAT [66] 21-09-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours