CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine THREE LIONS
Three lions [ 2014 ]
CD Album (Durée : 58.00)
Style : Hard-rock melodique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.it
Contact groupe : http://www.facebook.com/threelionsuk
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 juin 2014 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Que de sorties cette année pour le label Frontiers, quelle productivité et avec pas mal de belle musique en plus... Ce Three Lions a d'entrée tout du produit marketing, jusqu'à la pochette éminemment kitsch mais réalisée avec talent, fait de toute pièce par le label, une sorte de « boys band » de hard-rock mélodique composé de trois musiciens très expérimentés ayant notamment œuvré dans les rangs d'Asia, Dare et Ten.

Produit par l'excellent claviériste Alessandro Del Vecchio (certainement embauché par Frontiers pour l'occasion), dont on entend souvent parler en ce moment, ce disque, loin d'être transcendant, propose une musique d'une qualité professionnelle indéniable, un son clair et lumineux, des morceaux au format « chansons commerciales » mais très bien composées et arrangées de main de maître...

On a tout ce qui se faisait de bon dans les années 80 et donc beaucoup d'influences diverses, citons Frank Stallone, The Cars (Winter sun), John Miles, Asia bien sûr en moins prog, Journey (Just a man), Kansas (Holy Water), Foreigner (Two hearts beat as one), Survivor (Magdalene) et Van Halen pour la qualité des rythmiques et soli de guitare qui sont parfaits...... presque trop parfait d'ailleurs.... ah la magie du studio... On sent également le Yes des années 80 et le Rising Force de Malmsteen... Tout cela avec une linéarité impeccable où tout roule sans souci et tout s'imbrique comme il le faut... L'instrumentale Sicilian Kiss semble même devenir le jumeau moderne du fameux Adagio d'Albinoni.

Nigel est un bon chanteur/bassiste, son timbre n'a rien d'exceptionnel mais les notes et les mots sont tellement fluides qu'on s'en accommode sans problème, encore et toujours cette même fluidité. Le talent de Vinny Burns par contre prend tout son sens dans ses soli si virtuoses qu'on a l'impression d'entendre du Bon Jovi saupoudré d'Yngwie Malmsteen et de Tony Macalpine, tant le style du bonhomme ressemble à du metal neo-classique, le tout se mariant très bien avec le rock/AOR du groupe....

Bref, je ne détaillerai pas Three Lions morceau par morceau, non pas que ce soit sans intérêt, mais rien ne se détache vraiment, pas de surprise à noter, pas de coup de folie, pas d'extravagance ni d'émotions intenses, juste treize chansons de bonne musique pour un projet unique, sans éclat mais très bien composée...un conseil, ne traduisez pas les paroles, il n'y a pas plus « bateau » ! Par contre, les trois lions, ne nous faites pas un deuxième album de cet acabit, je vous en prie... Passez à autre chose quand même...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR