CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ANUBIS GATE
Horizons [ 2014 ]
CD Album (Durée : 65.14)
Style : Metal progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.nightmarerecords.com
Contact groupe : http://www.anubisgate.com
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 juin 2014 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Je ne sais pas si vous connaissez ce sentiment dérangeant et intrigant de découvrir un groupe ou une musique qu'au fond de vous même, vous attendiez depuis toujours...l'impression que la musique aurait été créée rien que pour vous, tant elle vous touche... J'ai eu quelques expériences de cette sorte, comme lorsque Dream Theater avait sorti l'ovni « Images and Words » en 1992, ou Magellan et son premier album de musique prog géniale et intemporelle, ou même quand Rhapsody réussit dans les années 90 avec « Legendary Tales » à vraiment fusionner metal et musique baroque et lyrique... Je ne connais Anubis Gate, honte sur moi, que depuis leur précédent album éponyme, datant de 2011, qui m'avait déjà mis une grande claque tant par l'originalité du style que par le côté professionnel du contenu musical.

« Horizons » est donc le sixième album de ce groupe danois cruellement méconnu (vu ce qu'on entend sur nos ondes, ça ne m'étonne plus, mais me met encore plus en colère face à l'ignorance musicale et culturelle de notre pays.. bref...). L'originalité est de mise car non seulement ils détiennent un style propre, une façon de jouer et de sonner particulière, mais ils arrivent à fusionner le metal le plus prog et bien heavy à ce côté presque pop et très accessible des mélodies de chant (à l'instar d'un Scar Symmetry par exemple qui mêle l'AOR avec le death/thrash à merveille), servies par un chanteur époustouflant, Henrik Fevre, alliant la classe d'un Andy Kuntz de Vanden Plas à la maestria d'un Jon Anderson de Yes.

Les chansons sont une suite de carnets de voyage dans des sphères musicales souvent très modernes, surtout dans les séquences électro et les nappes grandiloquentes de synthés, et n'hésitent pas à frôler le kitsch et l'ordinaire des années 80, mais le meilleur du heavy metal des années 80. Ils appartiennent à cette catégorie de musiciens qui ont jailli de nulle part dans les années 2000 et qui semblent bien être le renouveau de la musique progressive, comme The Intersphere, Karnivool, Fair to Midland ou encore Jolly, qui pourraient tous être les descendants de précurseurs comme Tool ou Faith no more..

Tout au long de l'album, on découvre des harmonies nouvelles, des sonorités qui nous font du bien, même si elles ne sont pas facile d'accès, des dissonances pointent le bout de leur nez par endroit, mais pour être mieux transcendées par des saccades monstrueusement heavy dignes des plus grands moments de Symphony X ou même Evergrey. Mention spéciale pour le bien-nommé « Airways », qui nous surprend de minutes en minutes et contribue à gagner notre attention pour ne pas en perdre une miette, un petit voyage éthérique salvateur.

C'est pro, c'est coloré, ça groove rythmiquement, c'est dansant et lourd à la fois, ça part dans tout les sens mais toujours dans une unité merveilleusement homogène qui fait qu'on ne peut décoller du trajet ascensionnel qui nourrit notre imagination et notre bien-être.... Il est rare, avec tous les groupes qui existent de par le monde et la quantité d'albums sortant chaque mois, de trouver un extra-terrestre aussi bienfaiteur et talentueux, sortant de tous les carcans musicaux connus....

Je pourrais parler de cet album des heures tant il y a à dire, mais si je commence à traiter titre par titre, je pourrais presque écrire un roman sur tout le bien que je pense de ce groupe. J'engage donc tous les mélomanes, avides de sensations fortes, nouvelles et d'imagination, tous les amoureux du prog et du mélange des genres et toutes les personnes qui ont du mal à trouver leur compte dans la musique commune et banale qu'on nous oblige à nous encrer quotidiennement dans la tête, de se ruer sur cet album et leurs autres disques, et prêcher la bonne parole autour d'eux, et inciter les sceptiques et autres réfractaires au metal à adorer ce groupe génial, pour qu'il trouve enfin la place qu'il mérite aux côtés des plus grands.... Car ils valent beaucoup mieux que certains groupes vieillissants et adulés depuis une éternité ou encore ces groupes à la mode que les médias spécialisés nous forcent à aimer et qui ne valent pas une bille de terre.... Bienvenue dans le voyage inter-musical, mes amis, ouvrez sans vergogne la Porte d'Anubis et partagez le rêve.... Vous en sortirez transformés, et un peut-être un peu meilleurs...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ANUBIS GATE - Andromeda Unchained ANUBIS GATE - Anubis Gate

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR