CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SEPTUAGINT
Negative void trinity [ 2014 ]
MCD-EP (Durée : 23.15)
Style : Black metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.foreverplaguedrecords.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/septuagint666 http://septuagint666.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 juin 2014 - Chroniqueur : Vyzhas
 

La vague black que l’on nomme « orthodoxe » ne cesse de prendre de l’ampleur depuis un petit moment. Cette scène héritée des riffs occultes de Dissection et de la primitivité stridente de Marduk a engendrée des millions d’adeptes dans le monde entier avec une grande majorité de formations suédoises (Watain en tête, ayant popularisé cette mouvance). Notre contrée se démène également plutôt bien dans ce style avec les très bons Merrimack ou encore Hell Militia.

Formé en 2006 sous le nom Declaration : Holocaust, Septuagint prêche l’Art Noir depuis 2011 et c’est en Grèce, berceau des épopées antiques d’Homère et des fascinantes histoires mythologiques que le duo déverse son black aussi sombre et malfaisant que des charbons ardents.
Le groupe a sorti en avril dernier « Negative Void Trinity », un premier EP aux senteurs suffocantes de souffre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que pour un disque de 24 minutes, Septuagint nous a sorti le grand jeu. Ici pas de nostalgie, pas d’énième rétrogradation facile et banale dans les vieilles influences des Bathory, Celtic Frost ou Darkthrone, les Hellènes nous livre un black sans concession aux riffs acérés, le tout dans une atmosphère occulte et une production raw tout en restant moderne. Les morceaux s’imbriquent les uns dans les autres et forment un bloc monolithique des plus intenses. Impossible de détacher les titres, ils se développent progressivement, et sont organisés telle une cérémonie démoniaque avec un morceau introductif (« Devotion To The Plague Redeemer ») et l’aboutissement du rituel par les différentes prières (« Psalm I, II, III, IV »). Musicalement la musique du duo est intelligemment composée et exécutée à la perfection, elle capture toute la rage du Marduk période Legion, en alliant les arpèges dissonants dans la veine des américains de Nightbringer. Le seul petit reproche qui pourrait être fait à Septuagint viendrait de la production qui aurait mérité d’être un peu moins compacte afin de distinguer chaque riff. La batterie très en retrait prive également la musique d’une part d’agressivité.

Pour un premier EP, Septuagint s’en sort honorablement. Un groupe à retrouver sur full-length (dans un avenir proche, je l’espère) avec une production plus « burnée », et une musique peut-être légèrement plus détachée des influences précitées.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top