CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ERLEN MEYER
Erlen Meyer [ 2014 ]
CD Album (Durée : 53.16)
Style : Sludgecore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.shelsmusic.com
Contact groupe : http://www.erlenmeyerband.com/?lang=fr http://shelsmusic.bandcamp.com/album/erlen-meyer
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 juillet 2014 - Chroniqueur : Doc.Douggy
 

Combo venu tout droit de Limoges, ERLEN MEYER, formé en 2005 autour du noyau que sont Pierre (guitares), Jeremy (basse), Olivier (chants), Jérémie (guitares/claviers) et Romain (batterie) lorgnent vers un Hardcore duquel s'ajoutent quelques notes post et sludge. Après une démo la même année qui s'ensuit d'un premier E.P "Douleur Fantôme" en 2006, c'est hélas quelques jours avant leur entrée en studio pour leur premier album que disparaît tragiquement Romain. La fureur et le désespoir leur feront alors redoubler d'efforts quant à la création de celui-ci, et ses parties seront alors interprétées par Karol, qui aura la tâche de remplacer leur ami disparu.

Et si comble il y a ce n'est pas de gaieté dont parle ce premier album. Enregistré à Limoges au CWR studio et mixé par Magnus Lingberg (Cult Of Luna), on en ressent l'influence musicale tout au long des 9 titres ponctuant celui-ci. Du Hardcore on en retiendra les vocalises incisives, celles-ci étant variées allant du "sussurant" au "scream" pur, tranchant le vif et exploitant toute la noirceur et la désolation, le coeur donné en offrande à ceux qui veulent y goûter. Si le travail autour des textes est à mettre en avant, c'est surtout car exploitant nos langue natale pour développer un univers emprunté au polars noirs d'Hitchcock et d'Agatha Christie (dont on soulignera l'hommage sur la 3e piste qui porte son prénom), ou encore le côté morbide et froid du passage vers l'autre côté. Les sessions guitares/basse/batterie abrasives et parfaitement maîtrisées collent à l'ambiance poisseuse et donnent le ton dès l'intro, même si, aux vues des textes déployés ne font pas un tout mais regorgent de cette haine barbare qui n'en voulant qu'à eux-mêmes possède une aura "salvatrice". La seule accalmie accordée étant l'interlude au piano "Les Caprices de Remington", ode funéraire ne préparant qu'au pire en fait. Car "Le temple du Cri" qui suit porte bien son nom et "Sans Fleur ni Couronne" est l'un des titres les plus intéressants de part ses sentiments qui vous enveniment et donnent envie de tout claquer. Et ce jusqu'au final. Entre taxidermie et seconde vie, "Bec et Ongles" achève sur un final qui met un point d'honneur à cet album.


"Nous connaîtrons tous la fin". Voilà comment pourrait se qualifier ce premier album d'ERLEN MEYER. Entre un Cult of Luna plus énervé et moins reposé et un Converge maîtrisé, cet opus qui possède des appuis solides leur ouvrira, je l'espère, d'autres portes. Affaire à suivre, pour une bonne découverte.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top