CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CONFESSOR
unraveled [ 2005 ]
(Durée : 46.43)
Style : doom
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.season-of-mist.com
Contact groupe : http://www.confessorband.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 novembre 2005 - Chroniqueur : SINISTRE.13
 

Après avoir participé à plusieurs compilations dans le milieu underground Confessor sort enfin son premier album « condemned » en 1991 ! Depuis pas grand chose de neuf à se mettre sous la dent ! puis vint l’année 2005 et revoici les vétérans doomer de retour parmi les vivants. Cependant ne vous attendez pas à un bouleversement majeur dans la musique de ce groupe, on continue dans le ténébreux, le dérangé et surtout le biscornu !

A l’image de la pochette, Confessor propose une vision bien à lui du monde qui l’entoure un combat féroce et définitif entre le bien et le mal, l’obscur et la lumière , alternant des titres très noirs comme « Sour Times » ou le superbe « Wingstand » à ne pas mettre entre toutes les mains ! ami suicidaire et dépressif, affûter vos lames de rasoirs !!! A des combos plus rock’n’roll 70’s impressions données par la voix très brute du chanteur et l’inspiration générale très proche des formations classiques du genre Black Sabbath, St Vitus, Memmory Garden etc… Il est sur que dans ce monde là les jolies fleurs des champs sont remplacées par une pluie de cafards malgré tous ces petits « breaks » permettent à cet opus de ne pas devenir trop lourd bien que de trop nombreuses longueurs le rendent rapidement indigeste ! Et c’est en partie pour cela et malgré une production de très bonne facture, que je n’ai pas réussi à comprendre la teneur exacte du discours proposé. En effet , les musiciens sont de très bon niveau, la plupart des chansons tiennent bien la route mais sont d’un accès digne du mont Everest ! Comment accrocher vraiment à une section rythmique aussi complexe et démonstrative ! Le tempo reste lent tout au long du cd comme le veut la tradition, mais pourquoi vouloir absolument remplir tout l’espace sonore ! Difficile de comprendre ce style de jeu, qui certes donne un effet claustrophobe mais donne aussi la sensation d’assister à un concours entre le batteur et le guitariste ! Qui des deux mettra le plus de notes !!! La basse elle, est bien en avant mais se contente du minimum à savoir suivre la troupe ! Dommage...

Confessor respecte le style et vit la chose à sa façon, avec ses tripes et ses convictions et ce depuis déjà pas mal d’années. Beaucoup les respectent pour ça et j’en fais parti, mais malgré tout je ne trouve rien d’autre sur cet album qui me donne envie de l’écouter en boucle et ça c’est un signe que ne trompe pas. Amateurs de Doom en tous genres c’est maintenant à vous de décider si oui ou non Confessor peut devenir autre chose qu’une bande de retraités de seconde zone...Amen





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR