CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


YOSSI SASSI
Desert butterflies [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 41.00 - Style : Rock oriental
Informations :
Interview :
Contact label : http://mmgmusic.com/he/
Contact groupe : http://www.yossisassi.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 juillet 2014 - Chroniqueur : sarvgot
 

Ca fait du bien de parler d’Israël sans, pour une fois, évoquer un quelconque conflit. Merci la musique pour cela, puisque c’est grâce à l’ex-ORPHANED LAND, YOSSI SASSI, qui sort son deuxième album solo : DESERT BUTTERFLIES. Lui qui avait décidé de quitter OL pour se consacrer à sa carrière solo, débutée par un excellent THE MELTING CLOCK (2012), qui le voyait délaisser légèrement le métal pour une musique plus rock et métissée.

Et DESERT BUTTERFLIES de confirmer les impressions laissées par le précédent opus de 2012. Nous avons à faire à une musique plus Rock et teintée de musique orientale. Il faut dire que M. SASSI est un véritable touche-à-tout et l’inventeur du BOUZOUKITARA, une guitare à 2 manches, le deuxième manche étant un BOUZOUKI, instrument traditionnel. C’est logiquement devenu l’instrument préféré de YOSSI puisqu’on le retrouve sur chaque morceau. Un des titre représentatif de l’album étant FATA MORGANA, sur lequel apparait RON THAL (GUNS’N’ROSES). Et pléthore d’autres instruments sont utilisés sur l’album, pas seulement par YOSSI, mais par les 13 musiciens qui y officient. Chaque morceau possède donc son empreinte, et confère à DESERT BUTTERFLIES son ambiance arabe (AZADI), tantôt onirique (COCOON) grâce à ses chœurs (AZADI), et tantôt plus exotique (ORIENT SUN).

S’il y a beaucoup de titres instrumentaux, DESERT BUTTERFLIES dispose aussi de titres chantés. Soit par l’hôte lui-même (COCOON) soit par des invités : MARIANGELA DEMURTAS (TRISTANIA) sur BELIEVE. Des titres chantés qui ne sont pas forcément très prenants, malheureusement. Ces derniers sont assez mous. Pas de titres enlevés, fédérateurs, tel que l’on est en droit d’attendre de YOSSI SASSI ou de sa musique en général. Tout juste FATA MORGANA pourrait l’être grâce à ses chœurs et ses ah-ah-ah un peu trop faciles.

Et l’on en vient au point faible de cet album. Aucun des titres ne parvient vraiment à sortir du lot et à emporter, instantanément, l’adhésion de l’auditeur. Certains titres son dotés d’une empreinte musicale parfois remarquable, souvent grâce aux cordes d’ailleurs, comme ce DESERT BUTTERFLIES qui bénéficie largement de la présence de MARTY FRIEDMAN (NEO QUEST). Les morceaux aux accents plus rock sont les meilleurs (le titre éponyme notamment) parce que, plus enlevés et énergiques. Et notre note en pâtit. Qu’est ce qui cloche avec cet album ? Difficile de répondre pour être franc. Les titres sont tous très beaux, teintés d’ambiances et de poésie orientale. Les invités apparaissent à leur avantage, l’album est assez court (40 minutes). On dispose de moment de respiration (JASON’S BUTTERFLIES) entre 2 titres plus consistants … Tout paraissait parfait. Mais si vous voulez un début de réponse, YOSSI SASSI se perd un peu, dans les compositions, entre le traditionnel et le moderne. Parfois le mélange est moins évident et manque de cohérence. INNER OASIS est assez flagrant en ce sens. Les autres titres sont un peu moins marqués par ce fossé entre les styles musicaux, qui persiste malgré tout.

Bref, même si YOSSI SASSI, démontre à nouveau (comme s’il fallait nous en convaincre) qu’il est un brillant musicien et compositeur, il ne parvient pas à emporter la palme avec cet album. Il faut dire que l’empreinte laissée par THE MELTING CLOCKS était assez importante pour que DESERT BUTTERFLIES soit attendu. Peut-être trop finalement. Les 2 ans nécessités par l’écriture n’auront pas été suffisants pour que l’album soit plus abouti. Nous ne disons pas que DB est un mauvais album, il est bon, mais pas autant qu’on l’aurait espéré. A force d’en avoir marre d’être debout, YOSSI SASSI. Et on attend qu’il se relève !





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
YOSSI SASSI - Melting Clocks


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut