CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MECHANICAL DECAY
Chapter II: dolorem ex machina [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 52.07 - Style : Modern metal
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : https://www.facebook.com/mechanicaldecayband http://mechanicaldecay.bandcamp.com/
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 août 2014 - Chroniqueur : Pounk
 

Fondé en 2005 dans le sud de la France, plus précisément à Marseille, Mechanical Decay est un groupe alliant des influences multiples allant du thrash au hardcore en passant par le death metal. Le groupe n'en est pas à son premier album car après avoir sorti 45 Minutes After The End Of Times en 2009 (enregistré au Feedback Studio, mixé et masterisé au Freaky Dog Studio), Clem (chant), Nico (basse), Théo (guitare), Seb (guitare) et Michel (batterie) nous reviennent en 2014 avec un nouveau line-up et un second album intitulé Chapter II: Dolorem Ex Machina, enregistré au Mecdec Studio, mixé et masterisé au Grand' Ma Studio par Tristan Haillot.

Après une brève intro histoire de nous plonger dans l'ambiance, Mechanical Decay ouvre ce second opus avec "The Other Side" qui démarre sévère histoire de calmer d'entrée de jeu les éventuels sceptiques: les cinq marseillais ne sont pas là pour jouer les rigolos. Le son est de très bonne qualité et aucun membre du groupe n'a été laissé pour compte lors du mixage, c'est tant mieux car les guitares balancent furieusement leurs riffs à la fois travaillés, techniques et plutôt rapides. La basse vient d'ailleurs peaufiner ceux-ci tout en subtilité alors que la batterie martèle le rythme d'une précision chirurgicale. La performance vocale est également au top et plutôt orientée Deathcore. On peut également remarquer la présence de sample disséminés intelligemment de ci de là au travers des morceaux afin d'accentuer l'ambiance de ce Chapter II. L'album possède une petite particularité qui saute au yeux lorsque l'on s’intéresse de plus près à la tracklist au dos de la pochette (dont l'artwork réalisé par Djibz colle parfaitement à la musique et à l'univers du groupe). Le visuel utilisé sur celle-ci semble séparer l'album en trois parties distinctes par de courtes interludes comme pour indiquer une montée en pression sur le tempérament de l'auditeur en franchissant plusieurs paliers. Les morceaux s'enchaînent et même si l'album possède une bonne durée d'écoute, le fait d'avoir des compositions de qualité fait vite oublier le temps. Pour finir je dirais qu'un morceau, bien que se démarquant des autres par son atmosphère, résume parfaitement l'album de part son titre, à savoir: "Between Violence And Beauty".

Avec ce deuxième album les Mechanical Decay frappent fort, c'est un album peaufiné et mûr, on sent que celui-ci a été réalisé avec passion et que les cinq comparses ont pris leur temps pour bien faire les choses, les influences multiples sont parfaitement digérées et assimilées et le résultat en vaut carrément le coup d'oreille.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut