CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DISTORTHEAD
Invasive species [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 39.00 - Style : Deathcore mélodique
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : https://www.facebook.com/distortheadband
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 septembre 2014 - Chroniqueur : sarvgot
 

C’marrint, c’matin j’mé suis demindé cammint rétrinscrire l’accint québécois par écrit. C’pas si évidint qu’çau … C’que j’vous écris ça y’a po d’allure pour commincer c’t’ostie d’chronique … BWWaaaAAAh bBBbRrglLL – revenons en français plus compréhensible pour les lecteurs. DISTORTHEAD nous arrive droit de La belle province et présente son tout premier album INVASIVE SPECIES, à paraître le 18 Octobre prochain. Il vous reste donc un petit mois pour finir de glisser quelques pièces dans le cochon qui vous sert de tirelire, car l’album mérite le détour.

INVASIVE SPECIES, c’est un mélange de Death Metal et de Metalcore. Comme le font si bien les nord-américains. La musique bien que très agressive, étonne aussi par ses qualités mélodiques. Ce côté accentue l’accessibilité de l’album et est surtout le fait des guitares grâce à leurs soli ou quelques riffs bien sentis (JACK IS ALWAYS SMILING, INVASIVE SPECIES). Le côté plus ardu vient de la partie rythmique et du chant très agressif de PHIL ‘WALKER TEXAS’ RANGER. Le frontman démontre un certain talent dans les screams aussi bien que dans les growls. On regrettera à peine l’absence de voix claires qui se marieraient pourtant si bien à la musique de DISTORTHEAD. Ce mariage québécois, s’il n’est pas le premier du genre, s’avère réussi. Les mélodies sont très accrocheuses, ce qui les rapprochent parfois d’un AMON AMARTH, dans les riffs (AFTER PATRIOTIC MARCH).

L’autre talent du groupe est mis en valeur par la qualité de l’enregistrement : très clair pour une autoproduction, et très soignée. On apprécie donc leur maîtrise technique sur ce point, comme leur maîtrise des instruments. Pas un maillon faible dans le quintet. C’est tout de même le chanteur qui se fait le plus remarquer sur ce INVASIVE SPECIES, grâce à une technique impressionnante. L’aspect instrumental est d’ailleurs largement mis en valeur grâce à la vitesse d’exécution : la plupart de l’album se déroule mid-tempo, ce qui assoit l’agressivité québécoise. Et puis, en terme de composition, DISTORTHEAD prouve son niveau international grâce aussi à la fabuleuse intro de AFTER PATRIOTIC MARCH, qui restera un des titres majeurs de l’album, aux côté de SKYZO ou INVASIVE SPECIES, d’un niveau très professionnel.

Quoi de mieux, pour conclure, que de dire que cet album a convaincu un auditeur peut enclin au style Metalcore habituellement ? C’est le signe que l’album est réussi, et qu’il peut toucher un grand public, non ? Allez, on attend que DISTORTHEAD vienne nous faire la promo de son album sur le vieux continent, et plus particulièrement en France, car ici, on est sous le charme des québécois.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut