CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ALLEN LANDE
The great divide [ 2014 ]
CD Album (Durée : 50.04)
Style : Hard rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.it
Contact groupe : http://myspace.com/allenlande2
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 novembre 2014 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Je n'avais jamais franchi le pas d'acheter un album de ce duo de chanteurs très axé marketing par le label Frontiers... Pourquoi, connaissant mes goûts musicaux et mon intérêt pour les deux voix ? Justement pour cela, parce que j'aime trop la voix de Russel Allen et celle de Jorn Lande (toutes deux très proches d'ailleurs) pour les voir s'affronter dans un pseudo-duel musical et surtout dans un projet qui empeste le fric vite empoché sur le dos des aficionados du genre Hard Rock mélodique et des fans des deux génies ici présents.... Rappelons que les deux vocalistes ne se sont pas rencontrés pour enregistrer leurs 4 albums Allen/Lande depuis 2005 et que leurs chants ne sont que des questions/ réponses sans grandeur et que leurs voix ne se croisent pratiquement jamais...

Les trois précédents avaient été composés par Magnus Karlsson et l'originalité n'était déjà pas au rendez-vous, on avait l'impression d'entendre du matériel d'avant 1980 non enregistré genre chutes de studio de groupes tels Rainbow, Dio ou encore Pretty Maids... Mais là, c'est Timo Tolkki qui a pris les rênes et qui n'a pas repris goût à la musique depuis son départ de Stratovarius... Comme dirait l'autre : « Et là, c'est le drame ! »

Aussi peu inspiré que ses projets solo (dont l'infâme et récent Avalon et ses deux albums qui arrivent à mal faire chanter des génies comme Michael Kiske, Fabio Lione ou encore Sharon Den Adel.., balaise le type..) , ce Great Divide est à la limite du ridicule tant il n'a aucun intérêt artistique...

Alors, oui, il y a le talent des 2 chanteurs, oui, mais il n'y a que ça.. Ils débitent leurs parties respectives comme de bons élèves studieux, dans des semblants de mélodies très ordinaires qu'on a déjà entendues mille fois depuis maintenant 30 ans, les refrains sont « chantables » bien avant de les avoir entendus, soutenus par un « magnifique » accord de guitare plaqué qui dure 10 bonnes secondes à chaque changement d'accord (bien vu Timo, il faut se préserver, ne surtout pas trop en faire, tu as raison...)...

Les paroles sont aussi impensables que la musique est niaise (je ne dirai même pas un mot sur la pochette genre « heroïc-fantasy » aussi « has-been » que la musique présente), qui peut encore intituler un titre de chanson « Reach for the stars », « Dream about tomorrow », « Bitter sweet » ou encore la mièvre ballade « Lady of winter »... ? et pourquoi pas la reine des glaces de Narnia pendant qu'on y est ? Ou What you want is what you need ? Ou I will love you forever and encore forever again pour toujours.... ??

Franchement déçu par tout ce gâchis de talent, je m'en vais sagement oublier cet album d'une banalité affligeante et me replonger dans le premier Masterplan et le 2ème Ark et me refaire le Paradise lost de SymphonyX, peut-être que le mauvais goût que j'ai dans la bouche passera avec la magie de ces voix, pour qui j'espère c'est le dernier album de ce genre, s'ils ne veulent pas finir leur carrière comme des caricatures...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR