CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ASCENSION
The Dead of the World [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 56.06 - Style : Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.w-t-c.org/
Contact groupe : http://www.facebook.com/ascension.germany http://wtcproductions.bandcamp.com/album/deathless-light
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 26 novembre 2014 - Chroniqueur : Vyzhas
 

Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais Ascension s’est fait une place de choix dans la scène underground et commence à faire parler de lui au sein du cercle très fermé du black orthodoxe. Entretenant toujours le mystère sur l’identité des membres, tout ce que l’on sait de l’entité Ascension est qu’elle est composée de membres de Katharsis, formation de « raw black metal » avec vingt ans de carrière et trois albums au compteur. Formés en 2007, les ténébreux allemands sortent leur premier album « Consolamentum » trois ans plus tard via le label allemand World Terror Committee. L’écurie de nombreuses formations black est d’humeur ironique puisque cette dernière a choisi de sortir le deuxième disque des teutons « The Dead of The World » la veille de Noël.

La première réalisation du combo avait été globalement bien accueillie par la critique, les fans ont donc attendu impatiemment pendant quatre ans ce deuxième opus. Cette attente fébrile a plus ou moins été comblée par l’EP « Deathless Light » qui dévoilait un titre inédit et le morceau éponyme figurant sur « The Dead of The World ».
Dès la piste d'ouverture « The Silence of Abel », la formule d’Ascension est toujours identifiable, un black metal glacial à tiroir d’ambiances ritualistes et occultes, les rapprochant de leurs homologues polonais et suédois de Blaze of Perdition ou Watain. Mais à la différence de ses collègues européens, Ascension préfère se focaliser sur l’installation d’une ambiance nocturne pesante au détriment de la primitivité du black. Ainsi les morceaux prennent leur temps pour poser leurs différentes atmosphères négatives, et privilégient une lourdeur poisseuse dans les riffs. « Death’s Golden Temple » ou « Unlocking Tiamat » sont le parfait exemple de ces titres alternant différents motifs dans les ambiances, avec des passages mid-tempi aux aspects cérémoniels, des dissonances malsaines ainsi que des accélérations aux sonorités « chaotiques ». Aérant à juste dose la musique oppressante du groupe, les guitares tissent des lignes mélodiques aux accents tantôt mélancoliques tantôt lugubres. Le titre « Deathless Light » illustre bien ces éléments avec des leads aux notes hurlantes, comme si celles-ci traduisaient le désespoir de quelques âmes torturées venues d’outre-tombe. Grâce à son inquiétante voix rauque, le vocaliste accentue davantage cette violence froide qui parcoure l’album.

En résumé Ascension a fait évoluer sa musique, sans changer considérablement sa patte artistique. Ainsi « The Dead of the World » perd en efficacité, en rapidité et en mélodicité ce qu’il gagne en lourdeur, en dissonance et en ambiances glauques par rapport à « Consolamentum ». Le combo a su éviter la répétition et son black metal a gagné en profondeur et en relief. Même si j'ai une légère préférence pour le côté plus « varié » et accrocheur de « Consolamentum », le monolithe de noirceur que représente « The Dead of the World » n’en demeure pas moins une œuvre totalement aboutie.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut